Dimanche 17 novembre 2019
Barcelone
Barcelone
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

SELECTIVIDAD - Les élèves des lycées français passeront l'épreuve avant ceux scolarisés dans le système espagnol

Par Lepetitjournal Barcelone | Publié le 22/05/2013 à 22:00 | Mis à jour le 08/02/2018 à 14:02

Dernière ligne droite : pour les élèves préparant leur entrée dans les universités espagnoles, les Epreuves d'accès aux Etudes Universitaires (PAU) débutent dans quelques jours. Pour les élèves des lycées français, le plat de résistance sera constitué par les épreuves de baccalauréat (écrits à partir du 10 juin pour les troncs communs). En guise d'entrée, ils peuvent présenter les épreuves spécifiques de la selectividad, qui auront lieu pour l'ensemble des établissements étrangers d'Espagne, les 28 et 29 mai. En fonction des résultats, c'est l'obtention du premier choix d'étude qui est en jeu.

examen selectividad espagne(Photo Creative Commons edans)

Les dates ont été confirmées récemment : les épreuves spécifiques de la selectividad auront lieu à Madrid du 4 au 6 juin. En Catalogne, du 11 au 13 juin. Pour les élèves des établissements scolaires étrangers basés en Espagne, à l'image des lycées français, le calendrier est encore plus tendu, puisque présentant l'examen via l'université à distance (UNED), les élèves devront affronter ces épreuves avant les autres, les 28 et 29 mai.
Comptant pour 4 points sur une note totale de 14, les épreuves spécifiques ont laissé dans la mémoire collective de nos ressortissants de mauvais souvenirs. On se souvient qu'après la réforme de 2010, certaines familles s'étaient plaintes du manque de préparation dont avaient souffert leurs enfants, pour ces examens propres au système espagnol. Depuis, les établissements du réseau ont largement réajusté le tir. En Première puis en Terminale, ce sont 3 heures de cours hebdomadaires supplémentaires qui sont proposées aux élèves souhaitant présenter cette épreuve, pour poursuivre leur cursus dans les facs ibères. Une préparation qui porte ses fruits : en 2012, 95% des élèves du Lycée français de Madrid s'étant présentés à ces examens ont réussi à améliorer la note obtenue au baccalauréat. Mieux : 40% d'entre eux ont même obtenus 3 points ou plus, sur les 4 dispensés par l'épreuve, un véritable carton plein. Même constat au Lycée français de Barcelone : "Nous avons mis en place une préparation aux matières spécifiques qui a donné de très bons résultats", nous expliquait la proviseure Joëlle Emorine l'an dernier. "En rythme de travail, les élèves concernés ont pratiquement fait une année de classe préparatoire. Ils ont acquis de grandes ressources pour attaquer le post-bac".

Course contre la montre
Si les épreuves spécifiques permettent d'améliorer sur un barème de 4 points les notes des Epreuves d'accès aux Etudes Universitaires (PAU), ces dernières sont surtout formées pour 10 points (sur 14, donc) par la note du Bachillerato. Pour nos élèves des lycées français, ce sont les notes du Baccalauréat qui sont prises en compte. Cette année, les épreuves de philo sont prévues pour le 10 juin, suivront des examens écrits jusqu'au 13. Deux semaines à peine donc, entre la selectividad et le Baccalauréat, sans compter les épreuves orales entre temps. A bien des égards, une course contre la montre, "épuisante", selon d'anciens élèves. "Pas facile de préparer deux examens avec si peu de temps de délai", explique Carmen, "d'autant que système français et système espagnol ne valorisent pas les mêmes compétences". Entre un système qui valorise plutôt la capacité de mémoriser et un autre qui prime le raisonnement, c'est une véritable gymnastique mentale à laquelle les candidats aux universités espagnoles devront se plier. Avec une dernière inquiétude : plus facile d'obtenir un 9/10 dans le système espagnol, qu'un 18/20 avec la notation française. Et même si les établissements français d’Espagne ont accordé un système de conversion, qui transforme les notes françaises en notes espagnoles, il n'empêche que les bacheliers ont parfois l'impression que pour accéder à l'université espagnole, la concurrence avec leurs camarades des IES locaux n'est pas toujours égale.

Calcul de la note d'admission et obtention (ou pas) du premier voeu
L'accès à l'université, et à plus forte raison à certaines orientations élitistes, est limité par un nombre de places, attribué en fonction de la note obtenue aux fameuses Epreuves d'accès aux Etudes Universitaires. A plus forte note, plus de chances d'être admis. La note de "corte", en-dessous de laquelle les élèves ne sont pas admis à la formation requise, varie en fonction des universités et de l'orientation demandée. Le calcul de la note s'effectue de la manière suivante : moyenne du Bac + somme des 2 meilleures notes obtenues à la selectividad spécifique (sur 4 matières maximum), après leur pondération par un coefficient, coefficient qui varie entre 0,1 et 0,2 en fonction de l'orientation choisie. Par exemple, pour faire des études de médecine, la pondération accordée à l'épreuve de biologie (0,2) est plus importante que celle accordée à l'épreuve de mathématiques (0,1).
En 2011 en Espagne, 85,8% des élèves ayant présente la PAU ont été admis. Ils étaient 83,9% en 2012. Reste à savoir s'ils ont obtenu leur premier choix d'études. L'an dernier au Lycée français de Barcelone, la note moyenne obtenue par les 158 élèves de l'établissement ayant passé l'épreuve, était de 10,36 / 14. Ils étaient 83,7% à avoir obtenu leur premier choix. Des résultats qui illustrent l'excellence des établissements français en Espagne et permettent finalement de relativiser beaucoup d'inquiétudes.
Réponse pour les intéressés sous peu : les résultats du Baccalauréat tomberont les 20 et 21 juin pour le premier groupe d'épreuves, puis le 24 juin pour le 2e groupe d'épreuves. A partir du 19 juin, les résultats de la selectividad spécifiques seront, quant à eux, consultables sur le site de l'UNED.

Vincent GARNIER (www.lepetitjournal.com - Espagne) Jeudi 23 mai 2013
Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Madrid Appercu
DIPLOMATIE

Espagne-Cuba, 500 ans après

Le roi d’Espagne, Felipe VI de Bourbon, et la reine Leticia, sont en visite d’Etat à Cuba cette semaine pour commémorer les 500 ans de la fondation officielle de la ville de La Havane.

Communauté

GASTRONOMIE

Romain Fornell inaugure le Bar Leopoldo

Trois ans après la reprise de Casa Leopoldo, le chef français Romain Fornell et son associé Oscar Manresa changent radicalement le concept de ce restaurant traditionnel barcelonais

Vivre à Barcelone

LYCÉES FRANÇAIS DU MONDE

La Semaine des Lycées Français placée sous le signe de la réussite

L'AEFE organise du 18 au 22 novembre 2019 la troisième édition de la Semaine des lycées français du monde : "De la maternelle à la terminale, l’enseignement français pour réussir" 

Expat Mag

Heidelberg Mannheim Appercu
MICRO-TROTTOIR

L’Allemagne va sanctionner le « Upskirting ». Elles témoignent

La curiosité est un vilain défaut comme le dit l’adage, surtout si c’est pour regarder sous les jupes des filles. L’Allemagne a décidé de sanctionner dorénavant les amateurs de clichés impudiques.