Mardi 18 juin 2019
Barcelone
Barcelone
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Début du procès des leaders catalans indépendantistes, mi-février

Par Victoria Philippe | Publié le 03/02/2019 à 10:06 | Mis à jour le 04/02/2019 à 11:39
Photo : Photo by rawpixel on Unsplash
procès indépendantistes catalans

La Cour suprême ne fixera pas la date du procès 1-O pour le première semaine de février comme initialement prévue. Selon EFE, c'est le 12 février que le procès devrait le plus probablement débuter.

 

Incarcérés depuis plus d’un an les séparatistes catalans risquent de 7 à 25 ans de prison pour leur rôle dans la tentative de sécession de la Catalogne en 2017.

La peine la plus élevée, 25 ans de prison et inéligibilité pour "rébellion" et "détournement de fonds publics", a été requise contre l’ancien vice-président de la région, l’indépendantiste de gauche Oriol Junqueras.

Des peines de 17 ans ont été par ailleurs requises contre l’ancien président du parlement régional catalan Carme Forcadell et contre les anciens présidents de puissantes associations indépendantistes catalans Jordi Sánchez et Jordi Cuixart, tous les trois incarcérés comme Oriol Junqueras.


Outre ces 4 personnalités, les autres personnes appelées à comparaître lors du procès sont les suivantes :

Raül Romeva, responsable de l'appareil de propagande extérieure de la Generalitat, les anciens membres du gouvernement de Carles Puigdemont Joaquim Forn (Intérieur), responsable des Mossos d’Esquadra le 1-O, Josep Rull (Territoire et à la Durabilité), Jordi Turull ex conseiller du Président, Dolors Bassa (Affaires sociales et Famille), Meritxell Borràs, (Administration publique), Carles Mundó (Justice), Santi Vila (Entreprise), les membres de l'organe directif du Parlement catalan, "la Mesa", Lluís Maria Corominas, Lluís Ginó, Anna Simó, Ramona Barrufet, Joan Josep Nuet y Mireia Boya, l'ancien responsable de la police catalane Josep Lluís Trapero, l'ex-Secrétaire général de Interieur César Puig, l'ex directeur des Mossos d'Esquadra Pere Soler, et enfin Teresa Laplana, intendante des Mossos d'Esquadra. 

Carles Puigdemont, ex Président de la Generalitat, les anciens membres du gouvernement Toni Comín et Meritxell Serret (ERC), Clara Ponsatí et Lluís Puig (JxCat), Marta Rovira, ex Secrétaire générale d'ERC et Anna Gabriel, ex-députée de la CUP, se sont réfugiés à l'étranger pour échapper à la justice espagnole.

victoria philippe

Victoria Philippe

Étudiante et stagiaire en journalisme, elle a déjà travaillé pour deux médias francophones à Beyrouth. Avec des affinités culture et société, elle est passionnée de photographie et photojournalisme.
2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Hidalgo lun 04/02/2019 - 11:31

"Imputées" est un hispanisme qui ne veut rien dire en français.

Répondre
Commentaire avatar

Anonyme lun 04/02/2019 - 11:39

Merci de votre vigilance !

Répondre

Communauté

LEPETITJOURNAL.COM

Participez à notre enquête lecteurs (et gagnez un voyage)

Vous êtes de plus en plus nombreux à consulter lepetitjournal.com. Afin d’apprendre à mieux vous connaître, nous vous proposons de répondre à notre enquête lecteurs et peut-être gagner un voyage

Vivre à Barcelone

Madrid Appercu
TRIBUNE

L'Espagne sans clichés - S’intégrer sans peur et sans reproche

Il est difficile de faire preuve de plus d’incohérence qu’en vivant dans un pays que l’on critique. C’est ce qui arrive à de nombreux expatriés qui ne savent pas s’adapter à une autre culture.

Expat Mag

Bangkok Appercu
TOURISME

La grotte de Tham Luang devenue un haut lieu de pèlerinage touristique

Sumalee dépose des fleurs blanches et s'incline devant la statue de Saman Kunan. Ce plongeur est décédé lors du spectaculaire sauvetage des jeunes joueurs de foot thaïlandais et de leur entraîneur, pi

Sur le même sujet