Mercredi 26 juin 2019
Barcelone
Barcelone
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Réunion à la CCI française : un message de "tranquillité"

Par Léane Burtier | Publié le 22/10/2017 à 15:22 | Mis à jour le 22/10/2017 à 15:25
Photo : cci française barcelone
cci française barcelone

La Chambre de Commerce et d’Industrie française de Barcelone a organisé jeudi 19 octobre une réunion pour parler de la situation économique et politique actuelle de la Catalogne, suite à de nombreuses sollicitudes de la part des entreprises associées, demandeuses d'informations et de conseils.

 

Plus de 150 entreprises associées à la CCI étaient présentes à cette occasion, et donc de nombreux cadres de multinationales et de PME appartenant à divers secteurs d’activités. Le président de la CCI, Antoni Bover, ainsi que son directeur, Philippe Saman, ont animé cette réunion. L’objectif était d’échanger des informations objectives pouvant aider les entreprises à leur propre gestion pour qu’elles puissent ensuite anticiper et construire des plans d’action adaptés. Suite à cette réunion, la CCI a divulgué un communiqué. Le directeur a ainsi réaffirmé le rôle de l'institution en tant que plateforme où les entreprises associées peuvent partager des informations et des contacts. Il a avancé que les responsabilités de la Chambre étaient de donner le meilleur service possible à ses clients, de créer et protéger les postes de travail et de participer activement au bien-être de la société, ce qu’elle essaye de faire au mieux. Puis le président de la CCI a exigé à l’ensemble de la classe politique un ensemble d’intelligence collective, d’écoute, de dialogue et de stabilité, qui sont les éléments-clés pour le développement des entreprises. Il a aussi rappelé l’importance de protéger les marques "Barcelone, Catalogne et Espagne" sur la scène européenne mais aussi dans le monde entier qui est de plus en plus interconnecté.

 

Des réponses aux questions des entreprises


Les représentants de la CCI française de Barcelone ont répondu aux nombreuses questions des entreprises. Concernant notamment le siège social et siège fiscal : les pour et les contre liés au transfert de siège ont été évoqués. Il a été rappelé que siège social et siège fiscal ne sont pas la même chose, les deux ne coïncidant que si le siège social inclut la gestion administrative et la direction de l’entreprise. Dans le cas d’un transfert du siège social d’une entreprise depuis la Catalogne vers une autre région, le siège fiscal sera maintenu en Espagne, indépendamment du lieu de direction effective, a-t-il été rappelé. Il est alors recommandé que ce transfert ne soit pas que nominal mais soit accompagné d’un transfert du siège de direction effective, pour éviter une double résidence fiscale et donc une double imposition fiscale. De façon générale, les experts recommanderaint de ne pas faire de transfert de siège.
Une autre inquiétude est revenue chez beaucoup d’entreprises : la nécessité ou non de sortir les avoirs financiers de Catalogne. Les experts ont répondu que cela n’était pas nécessaire, et ont dit que la solvabilité des banques de Catalogne était assurée. Pour finir, les entreprises ont témoigné et ont parlé de leurs propres affaires. Mis à part le secteur touristique dont l’activité a chuté à cause de la situation catalane, l’impact sur les autres secteurs serait réduit. La CCI a conclu sur un message de tranquillité qu’elle a essayé de transmettre aux entreprises.

léane burtier

Léane Burtier

Grande fan et pratiquante de sport, voyageuse curieuse qui ne demande qu'à découvrir le monde, mais aussi grande lectrice et adoratrice de littérature française.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Athènes Appercu
ENVIRONNEMENT

Le premier sanctuaire pour dauphins créé sur une petite île grecque

Le premier sanctuaire permanent qui permet de protéger les dauphins sauvés de la captivité a été créé récemment par l'Archipelagos Institute of Marine Conservation. L’institut a choisi pour refuge...

Sur le même sujet