Lundi 18 novembre 2019
Barcelone
Barcelone
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Résidents étrangers en Catalogne: qui sont-ils? Où vivent-ils ?

Par Victoria Philippe | Publié le 24/02/2019 à 11:00 | Mis à jour le 24/02/2019 à 11:21
Photo : Photo by mauro mora on Unsplash
étrangers catalogne

En 2018 la Catalogne a enregistré une forte augmentation de ses résidents étrangers. Au total 1.082.099, soit 3,9 % de plus que l’année précédente. La communauté marocaine est la plus importante. 

 

La nombre d’étrangers résidant en Catalogne enregistrée en 2018 est de 1.082.099 et représente 14,2% de la population catalane, selon l'Institut de statistique de Catalogne (Idescat). Ce nombre représenté par 167 nationalités, a augmenté de 40.737 personnes au cours de l’année dernière, soit une augmentation de 3,9% en un an. 

 
Marocains et Roumains sont les étrangers les plus présents en Catalogne

La communauté marocaine (211.192 personnes recensées) est la plus importante en Catalogne, où elle représente un cinquième des étrangers (19,5%). La communauté roumaine occupe la deuxième place, avec 89.177 personnes et une représentation de 8,2%, et constitue la première nationalité dans le Val d’Aran. À Barcelone, la plus grande communauté étrangère est italienne, en Cerdagne, bolivienne, dans la Garrotxa, indienne, dans l'Alt Urgell, portugaise, et dans la comarque de Moianès, malienne.

 
La Segarra est la comarque avec le pourcentage le plus élevé de population étrangère

Les comarques ayant le pourcentage le plus élevé de population étrangère sont les comarques de la Segarra dans la province de Lérida (26%), de l'Alt Empordà (23,9%), du Gironès (19,5%) et du Baix Empordà (19,2%). Les plus petites proportions de population étrangère se trouvent dans celles de Berguedà (7,5%) à proximité de Vic, du Moianès (7,6%), à l'ouest de Barcelone, et de l'Anoia (7,8%), près de Sabadell. Par municipalités, Guissona, entre Manresa et Balaguer, se démarque avec 50,8% de population étrangère. 
 
En revanche, la plus grande concentration de population étrangère se trouve à Barcelone, avec 402.279 habitants, ce qui représente 37,2% de la population étrangère résidant en Catalogne. 


L'augmentation de la population étrangère est enregistrée dans 34 comarques et au Val d’Aran avec des intensités différentes 

L'évolution de la population étrangère au cours de l’année 2018 montre des différences sur le territoire catalan. Il y a 16 comarques avec des croissances supérieures à la moyenne de la Catalogne (3,9%), dont Berguedà (9,8%), Osona (8,0%), Moianès (7,5%) et la Cerdagne (7,3%). En revanche, les plus fortes baisses de population étrangère ont été enregistrées dans l'Alta Ribagorça (-4,2%) et dans la comarque de Pallars Jussà (-2,6%), près d'Andorre.  
 
Les variations du nombre d'étrangers sont influencées non seulement par l'intensité des flux de migration externe entrants et sortants, mais aussi par le processus de naturalisation de cette population. En 2017, 17.591 étrangers résidant en Catalogne ont obtenu la nationalité espagnole, dont 40,6% sont originaires d'Afrique et 34,3% d'Amérique du Sud.


La population d’origine européenne est la plus importante

En 2018, la population d'origine européenne est la plus importante et représente près du tiers de la population étrangère (32,9%). La population africaine occupe la deuxième place (26,7%), suivie des Amérindiens (25,6%). Plus loin, la population asiatique représente 14,7% du total.
 
Ces dernières années, le nombre d'étrangers a évolué différemment selon leur origine. Tenant compte des nationalités classées par continents d'origine, ils gagnent tous en population. L'augmentation la plus importante est enregistrée chez les étrangers originaires des Amériques, qui a augmenté de 19.085 personnes, avec une croissance de 7,4% d'une année à l'autre. 
 
La population étrangère de nationalités européennes a augmenté de 10.234 personnes (3%). La plus forte augmentation concerne les citoyens de l’Union européenne (7.122 personnes). Dans la région d’Alt Empordà le nombre d’étrangers français est très important puisqu’il représente 50% du total d’étrangers de la région. En 2017, le nombre de Français en Catalogne était de 51.605 personnes, dont 38.767 recensées à Barcelone


L'âge moyen de la population étrangère est de 34 ans

La population étrangère est plus jeune que la population espagnole, ce qui se reflète dans son âge moyen, qui est de 34 ans, alors que celui de la population espagnole est de 44,1 ans. 80,6% de la population étrangère a entre 15 et 64 ans. Les enfants de moins de 15 ans représentent 15,5% de la population étrangère et 14,3% de la population totale. Enfin, la population de 65 ans et plus est largement inférieure (3,9%), mais a enregistré une croissance de 8,6% par rapport à l’année précédente. La population étrangère de 65 ans et plus représente seulement 3%.

victoria philippe

Victoria Philippe

Étudiante et stagiaire en journalisme, elle a déjà travaillé pour deux médias francophones à Beyrouth. Avec des affinités culture et société, elle est passionnée de photographie et photojournalisme.
2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Hidalgo lun 25/02/2019 - 17:25

Comment pouvez-vous écrie que la communauté marocaine (211.192 personnes recensées) est la plus importante en Catalogne, où elle représente un cinquième des étrangers (19,5%), alors que dans le même temps vous écrivez qu'en 2018, la population d'origine européenne est la plus importante et représente près du tiers de la population étrangère (32,9%)?

Répondre
Commentaire avatar

Madrid lun 25/02/2019 - 17:29

Bonjour, la population d'origine européenne regroupe plusieurs nationalités. Les Marocains sont les ressortissants issus d'un même pays les plus nombreux recensés en Catalogne.

Répondre

Actualités

Madrid Appercu
DIPLOMATIE

Espagne-Cuba, 500 ans après

Le roi d’Espagne, Felipe VI de Bourbon, et la reine Leticia, sont en visite d’Etat à Cuba cette semaine pour commémorer les 500 ans de la fondation officielle de la ville de La Havane.

Vivre à Barcelone

LYCÉES FRANÇAIS DU MONDE

La Semaine des Lycées Français placée sous le signe de la réussite

L'AEFE organise du 18 au 22 novembre 2019 la troisième édition de la Semaine des lycées français du monde : "De la maternelle à la terminale, l’enseignement français pour réussir" 

Expat Mag

TÉLÉTHON

Jonas : "La maladie m'emprisonne, mais je crois au traitement"

Jonas, jeune étudiant de 22 ans, a été diagnostiqué d’une calpaïnopathie à l’âge de 6 ans. Une maladie qui s’est installée progressivement et qui depuis l’adolescence grignote peu à peu ses muscles

Sur le même sujet