Jeudi 12 décembre 2019
Barcelone
Barcelone
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Les acteurs économiques catalans unis dans leur diversité

Par Francis Mateo | Publié le 24/10/2019 à 09:56 | Mis à jour le 24/10/2019 à 09:59
Photo : Antoni Abad : un discours clivant... pour demander l'union © Francis Mateo
cecot

À l'occasion de la 25e Nuit de l'Entrepreneur, organisée par le syndicat patronal catalan Cecot, les responsables des grandes organisations réclament un climat plus apaisé. Et davantage de dialogue.


Dans une salle conquise d'avance, le président de la Cecot, Antoni Abad, n'a pas tardé à mettre "les pieds dans le plat" lors de la 25e Nuit de l'Entrepreneur. Un rendez-vous traditionnellement très politique qui ne pouvait évidemment pas déroger à la règle cette année, quelques jours après une semaine agitée à Barcelone. Antoni Abad a donc été ovationné en déplorant l’absence des représentants indépendantistes emprisonnés par décision du Tribunal Suprême. À quelques mètres, le président de la Generalitat Quim Torra et le président du "Parlament de Catalunya" Roger Torrent buvaient du petit lait en écoutant le président de la Cecot : "La sentence n'a rien résolu", a poursuivi Antoni Abad, estimant même que le jugement était "préjudiciable à l'économie catalane". Dans la salle, Artur Mas et Gabriel Ruffian applaudissaient également. 

Mais le président du syndicat indépendantiste catalan a aussi durement critiqué les violences de la semaine dernière et les "dégâts" qu'elles ont provoquées, directement autant qu'en termes d'image. Avant de charger à nouveau contre le déficit d'investissements du gouvernement espagnol en Catalogne : "Si nous considérons l’investissement territorial de l’État en Catalogne au cours des quarante dernières années, nous ne trouverons pas une seule année où le pourcentage consacré aux catalans soit équivalent à notre PIB". Antoni Abad a conclu en demandant à la grande inter-syndicale patronale Foment (dont Cecot est membre) de se positionner pour davantage d’équité en matière de répartition territoriale.


Incertitudes

Un discours clivant, mais qui avait au moins l'avantage de remettre les questions économiques au cœur d'un débat trop souvent affectif (et fortement influencé par les intérêts électoraux!). Sur la scène de la 25e Nuit de l'Entrepreneur, le président de Foment, Josep Sanchez Llibre, a lui aussi appelé à davantage de dialogue (le regard tourné vers Quim Torra). Foment et Pimec (deux organisations patronales catalanes souvent antagonistes), montrent d’ailleurs l'exemple en signant ce 23 octobre un "manifeste" unitaire pour "davantage de stabilité économique, politique et sociale en Catalogne". Un appel également signé par les deux grandes centrales syndicales de salariés, CCOO et UGT. Preuve de la véritable inquiétude des effets du conflit indépendantiste sur l'économie. 

À court terme, la municipalisé de Barcelone a chiffré à 2,5 M€ les pertes liées aux destructions de la semaine dernière ; et selon l'association Barcelona Oberta, les commerçants du centre-ville déplorent un manque à gagner de 30 à 50% au cours de cette même semaine. À long terme, l'incertitude persiste. Même si Antoni Abad se dit plutôt rassurant, admettant cependant une "modération de la croissance" cette année : "Le taux de croissance annuel des entreprises catalanes est de 2% contre 1,2% pour la zone euro. Les créations d’entreprises ont augmenté de 2,85% en Catalogne, et le volume des investissements de 79% ; alors que la croissance des ventes catalanes à l'étranger jusqu'au mois de juillet atteint 2,8%".

Nous vous recommandons

francis mateo

Francis Mateo

Journaliste spécialisé en économie et tourisme, correspondant pour lepetitjournal.com en Catalogne, Francis Mateo est également directeur des éditions Barnanews.com (Barcelone).
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Avo 7 ven 25/10/2019 - 23:42

J'aimerais voir ce qui se passerait en France si les habitants de la Côte d'Azur , en Allemagne les habitants de la Bavière, en Italie les Lombards, etc. menaçaient de faire sécession parce qu'on investit moins dans leur région que dans celles qui en ont vraiment besoin....

Répondre

Vivre à Barcelone

Madrid Appercu
TOURISME

Le réseau des plus beaux villages d'Espagne compte presque 100 sites

Le label "Los Pueblos más Bonitos de España", qui s'inspire du modèle français Les Plus Beaux Villages de France, vient d’ajouter 15 nouveaux sites à la liste des plus beaux villages d’Espagne

Sur le même sujet