Attention, vente d'huile d'olive frauduleuse détectée en Catalogne, Valence et Murcie

Par Lepetitjournal Barcelone | Publié le 07/04/2022 à 11:00 | Mis à jour le 07/04/2022 à 11:00
Photo : Domaine public
panneau danger domaine public_4

L'organisation de Consommateurs OCU vient de signaler que l'Agence espagnole de sécurité alimentaire (AESAN) a lancé une alerte concernant la commercialisation d'une huile étiquetée "huile d'olive" et "huile d'olive extra vierge", mais qui en réalité n'en est pas une, mais un produit fabriqué, conditionné et distribué en dehors de la réglementation.

 

Poursuivre la fraude

L'avertissement émane de la Communauté autonome de Murcie. Les enquêtes et analyses menées dans le cadre d'une opération de lutte contre la fraude dans la vente d'huile d'olive ont révélé que ce qui était commercialisé comme huile d'olive ou huile d'olive vierge était en fait une huile végétale d'un autre type: de l'huile de graines ou mélange d'huiles végétales de graines, en tout cas, pas de l'huile d'olive.

 

Cette arnaque peut présenter un risque pour la santé, car elle implique la vente d'un produit généré clandestinement, sans traçabilité fiable de son origine, de sa composition, etc.

Quels sont les produits concernés ?

L'huile est vendue sous différentes marques :

 

- Huile d'olive vierge Wafa (récipients de 2 litres).

- Huile d'olive Maakoul

- Huile d'olive vierge Riad Al Andalus (récipient de 1 litre)

- Maysae (paquet de 1 litre)

- Huile d'olive vierge (sans marque, en paquet de 5 litres)

- Huile d'olive extra vierge La Noria (5 litres)

- Huile d'olive extra vierge Zannouti 3131 (bouteille de 1 litre)

- Huile d'olive extra vierge Virgen de la Salud (packs de 0,5, 1, 2 et 5 litres)

- Huile d'olive extra vierge Virgen de la Salud (bouteille de 0,5 litre)

- Huile d'olive extra vierge Rahouyi (2 l)

 

Selon les informations disponibles, ces huiles ont été distribuées principalement dans la région de Murcie, mais il existe également des preuves de ventes en Catalogne, au Pays basque et dans la Communauté valencienne.

Que devez-vous faire ?

Bien qu'il n'y ait aucune preuve de problèmes de santé causés par ces produits, l'AESAN recommande aux personnes qui pourraient avoir l'une de ces huiles chez elles d'éviter de les consommer et de les rapporter au point de vente.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale