Mardi 10 décembre 2019
Barcelone
Barcelone
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

HORAIRES - La Catalogne bientôt à l'heure de la France (et du reste de l'Europe) ?

Par Lepetitjournal Barcelone | Publié le 09/04/2015 à 22:00 | Mis à jour le 06/01/2018 à 13:54

En Espagne c'est bien connu, il y 2 heures de "décalage" par rapports aux habitudes françaises. Le Gouvernement catalan s'interroge sur la nécessité d'une harmonisation des horaires espagnols avec les horaires des autres pays européens. La plataforma de la sociedad civil Iniciativa per a la Reforma Horària a donc été créée il y a 1 an, afin d'étudier et de mesurer les conséquences d'une telle réorganisation sur la productivité et sur la qualité de vie des Espagnols. Le conseiller Francesc Homs vient d'annoncer la proposition d'une liste de mesures d'ici le mois de juillet.


(http://www.photo-libre.fr)Il y un un an qu'a été lancé ce projet de modification des plages horaires pour les calquer sur les modèles des voisins européens. Il y a un an justement, plusieurs organismes européens d'études statistiques ont publié les chiffres sur la productivité des pays européens sur l'année 2013. Ces rapports ont mis la lumière sur la nette différence entre l'Espagne et les autres pays clés d'Europe. L'OCDE révèle ainsi que la productivité de l'Espagne, sur la base du PIB par heure travaillée, est inférieure de 10 points à celle de la France (50,9 $/h), de l'Allemagne (50,9 $/h) ou des Pays-Bas (52,3 $/h). L'agence de statistiques européenne Eurostat utilise d'autres indicateurs pour calculer la productivité horaire : l'euro par heure travaillée. Selon cette étude, on produirait en Espagne 32,10 euros par heure travaillée, alors que le chiffre monte à 45,60 pour la France, à 42,80 pour l'Allemagne et 45,80 pour les Pays-Bas. Cela signifie que sur un même temps de travail, l'Espagne produirait beaucoup moins que les autres pays. D'où le besoin d'étudier dans quelle mesure la spécificité culturelle des horaires influence la différence de l'Espagne par rapport aux autres pays de la zone.

Une spécificité culturelle
L'Espagne est un voisin tout proche de la France, et pourtant dès la frontière passée, la différence culturelle est bien notable. En-dessous des Pyrénées, les gens déjeunent plus tard, font une pause assez longue après le repas et reprennent le travail dans l'après midi. Car pour beaucoup d'entre eux, la petite sieste après le repas du midi est essentielle avant de reprendre son travail. De ce fait, la fin de la journée de travail et les activités qui s'en suivent se font plus tardivement, et le repas du soir est aussi décalé. Mais ce n'est pas grave, car ici personne ne pourrait de toute façon dîner plus tôt, la société entière étant conditionnée de cette manière. A l'image de le programmation télévisée, avec les informations données à 21h ou 21h30 et le programme de première partie de soirée qui démarre à 22h30. Les Espagnols sont habitués ainsi, et se couchent donc rarement avant minuit en semaine.

Des incohérences
Les Espagnols ont un de rythme de vie différent, mais qui au final ne semble pas leur être bénéfique : les journées de travail longues avec une pause importante au milieu qui pénalise les personnes dans leur vie privée en les empêchant d'avoir du temps pour la famille ou le activités. De plus, la géolocalisation de l'Espagne devrait en théorie l'emmener à être soumise au même fuseau horaire que le Royaume-Uni. Or lorsque Franco était au pouvoir, il a rattaché l'Espagne au même fuseau horaire que l'Italie et l'Allemagne. A l'image de nombreux spécialistes, le docteur Juan Antonio Madrid, spécialiste en chronobiologie, explique ainsi dans les pages de La Vanguardia qu'avoir le même horaire que certaines villes où le soleil se lève une heure plus tôt "nous prive de sommeil".

Un changement professionnel est-il possible ?
Ces différents éléments ont donc amené les responsables politiques de la Catalogne, région frontalière de la France, à chercher des mesures permettant de modifier les horaires de travail espagnols. La relation de cause à effet entre l'adaptation des horaires espagnols et l'amélioration de la productivité et du bien être est aujourd'hui certaine. Francesc Homs est bien décidé à présenter des mesures le plus rapidement possible. Mais quelles seront les conséquences pour le quotidien à Barcelone, et la population va-t-elle réussir à réaliser ce changement ? La difficulté sera de changer brutalement la conception culturelle du temps qu'a la société espagnole. L'intervention de l'Etat y est nécessaire, surtout sur le thème du travail. Des négociations avec les représentants des travailleurs sont prévues afin de rendre les conventions collectives plus flexibles. Chaque secteur d'activité a des besoins spécifiques, il faudra donc adapter les horaires de travail en fonction. Des avantages fiscaux pourraient être proposés aux entreprises qui joueront le jeu.  

Rétablir l'équilibre familial
Les recherches de la plataforma de la sociedad civil Iniciativa per a la Reforma Horària dénoncent une incohérence totale entre les horaires de travail des adultes et les horaires scolaires des enfants. De nombreux enfants se retrouveraient seuls dans l'après midi, et d'autres ne partageraient que très peu de moments en famille, car les parents rentrent tard au foyer. De même pour les vacances scolaires espagnoles, qui sont également en décalage : les petits Espagnols devraient avoir des vacances d'été plus courtes et réparties sur le reste de l'année. Certains experts de la plateforme tiennent même l'incohérence de ces horaires comme responsable du décrochage scolaire constaté en Catalogne.

Un horaire pour chacun
Le problème c'est que les horaires espagnols font partie du charme culturel du pays. Un élément non négligeable pour le tourisme, l'un des secteurs les plus importants de l'économie espagnole. Pourquoi le mode de vie dans la Péninsule plaît-il tellement aux touristes ? En partie parce que l'image de l'Espagne est celle du pays où on prend le temps, où il n'y a pas d'heure pour manger, et où les bars sont ouverts tard, même en semaine. Difficile alors de tenter une harmonisation avec les horaires du nord de l'Europe, quand on doit en même temps permettre aux restaurants et bars de bien assurer les services tardifs, pour maintenir les recettes. L'une des solutions proposées est d'imaginer un schéma permettant de faire cohabiter deux horaires différents dans la ville, l'un pour les touristes et l'autre pour les locaux, comme l'ont fait les villes de New York ou Londres. Pour les expats, il s'agira donc de choisir : version "touriste", ou version "locale"...

Perrine LAFFON (lepetitjournal.com- Edition de Barcelone) vendredi 10 avril 2015

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Barcelone

Madrid Appercu
DÉCOUVERTE

10 choses à savoir sur Gibraltar

Gibraltar est mondialement célèbre car c’est le nom du détroit par lequel la Méditerranée  se jette, pour ainsi dire, dans les immensités de l’Atlantique.

Expat Mag

Berlin Appercu
SOCIÉTÉ

La grève générale française vue par la presse allemande

La grève générale du 5 décembre et les contestations du projet de réforme des retraites envisagé par le gouvernement français attise la curiosité de la presse allemande. Petit tour d'horizon.

Sur le même sujet