Vendredi 18 octobre 2019
Barcelone
Barcelone
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

EXPATRIATION – L'Espagne dans le top 15 des destinations

Par Lepetitjournal Barcelone | Publié le 01/09/2016 à 22:00 | Mis à jour le 01/09/2016 à 14:55

Selon le nouveau classement Expat Insider du site InterNations sur l'attractivité des pays accueillant des expatriés, c'est à Taïwan que ces derniers seraient les plus heureux, et ils le seraient le moins dans l'Émirat du Koweït. L'Espagne quant à elle, se situe à la quatorzième place du classement.

(photo domaine public) L'organisme InterNations publie pour la troisième année consécutive son analyse en profondeur de la vie d'expatrié dans plus d'une soixantaine de pays à travers le monde. Pour mener à bien l'enquête, plus de 14200 expatriés ont été interrogés, représentant 174 nationalités au total et vivant dans 191 pays. Le rapport classe une liste de 67 pays selon leur attractivité pour les expatriés. Les personnes sondées ont évalué 43 aspects de leur vie quotidienne dans leur pays d'accueil et leur ont donné une note. Pour réaliser le classement, l'étude a croisé des données chiffrées telles que les indices du coût de la vie avec les réponses des expatriés à des aspects sociaux tels que la qualité de vie, la facilité d'installation ou d'intégration par exemple. 

L'Espagne, position 14 des meilleures destinations
Selon cette enquête, les expatriés en Espagne ont une moyenne d'âge de 46,4 ans. Il s'agit majoritairement de femmes, en couple à hauteur de 51%. Vous avez la sensation que l'Espagne regorge d'expatriés francophones? Et bien détrompez-vous : ce sont les britanniques qui sont les plus nombreux à avoir posé leurs valises dans le pays. Près d'un tiers (27%) des expatriés sont employés (ou responsables) dans une entreprise privée, 19% sont retraités, et 10% ont monté leur propre entreprise en Espagne. 

Un cadre de vie avantageux
Sans nul doute, c'est bien la qualité de vie qui attire les expatriés en Espagne. Selon l'étude, 92% des expatriés résidant en Espagne seraient satisfaits de leur pays d'accueil. Et pour cause, les bénéfices que procure le cadre de vie à l'espagnole, la qualité du climat et le faible coût de la vie par rapport à d'autres destinations, ont convaincu de nombreux étrangers. En se basant uniquement sur le critère de la qualité de vie, l'Espagne atteindrait la quatrième place du classement global au lieu de la quatorzième. Quant au climat ensoleillé de la péninsule, il la place à la troisième position dans la liste des soixante-sept pays. La qualité du système de santé espagnol est également soulignée par les personnes interrogées ; l'Espagne se situe en dixième position sur ce critère.

Une intégration relativement facile
L'étude se penche également sur la facilité d'intégration dans chacun des pays analysés, sur le plan matériel mais également sur le plan social et émotionnel. Il s'agit de savoir si un expatrié peut facilement s'intégrer dans la société locale, créer des contacts, des amitiés, et passer au-dessus des barrières culturelles qu'il pourrait rencontrer. Sur ce critère, l'Espagne fait bonne figure puisqu'elle se place en neuvième position des pays dans lesquels l'installation est la plus facile. Si les Espagnols sont plutôt accueillants et qu'il est facile de se sentir bienvenu en Espagne (cinquième place du classement), les expatriés trouvent en revanche qu'il est un peu plus difficile de se faire des amis (quatorzième place), et plus difficile encore de franchir la barrière de la langue (vingt-cinquième position). 

Les conditions de travail : point noir de l'expatriation en Espagne
Bien que l'Espagne se situe parmi les meilleurs résultats en terme de cadre de vie, ce sont les conditions de travail qui tirent le pays vers le bas du classement :l'Espagne arrive à la cinquante-quatrième place sur soixante-sept pays. Pas très brillant. Et pour cause, les expatriés pointent du doigt les difficultés rencontrées pour trouver un emploi et surtout construire une carrière en Espagne. Bien conscients de la situation économique actuelle ainsi que de la situation du marché de l'emploi dans la péninsule, ils ont cité ces deux points comme principaux inconvénients à une expatriation en Espagne. Le deuxième problème majoritairement soulevé est celui de l'imposition, juste devant l'instabilité politique régnant dans le pays. 

Expatriation en famille en Espagne : du bon et du moins bon
Pour ceux qui envisagent de vivre une expatriation en Espagne en y installant toute leur famille, sachez que le pays est plutôt une destination intermédiaire selon ce classement. Pour les enfants d'expatriés, l'Espagne ne se positionne pas dans les meilleures destinations, mais ne se situe pas non plus dans les pires. Sur l'ensemble du classement, l'indice de qualité de vie en famille place l'Espagne en vingt-sixième position. En terme d'éducation pour les enfants, les parents reconnaissent qu'il existe en Espagne de nombreuses options possibles, mais ils classent la qualité du système éducatif espagnol à la trente-neuvième position, bien que le coût de l'enseignement en Espagne lui vaille la treizième place du ranking. 

Perrine LAFFON (www.lepetitjournal.com - Espagne) Vendredi 2 septembre 2016
Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !
Suivez nous sur Facebook et sur Twitter

Téléchargez notre application pour téléphone mobile via Itunes ou via Google Play

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

ALERTE INFO

Grève générale ce 18 octobre en Catalogne

Les deux grandes organisations inter-syndicales catalanes, SCS et IAC, ont convoqué une grève générale en Catalogne ce 18 octobre 2019, pour protester contre la sentence du Tribunal Suprême.

Communauté

Madrid Appercu
INTERVIEW

Marc Cerdan : "Le français a le vent en poupe"

Le Secrétaire Général de la Fondation Alliance Française, en visite à Madrid, a souligné l’augmentation de l’enseignement et de la certification de la langue de Molière en Espagne

Sur le même sujet