Lundi 10 août 2020
Barcelone
Barcelone

Espagne: le reconfinement laisse près de 300.000 personnes isolées

Par Armelle Pape Van Dyck | Publié le 07/07/2020 à 15:08 | Mis à jour le 07/07/2020 à 15:12
Photo : CC BY 2.0 Eneas De Troya https://www.flickr.com/photos/eneas/49778866168
coronavirus espagne

Après deux semaines de semi-liberté, l'Espagne a de nouveau été contrainte de reconfiner près de 300.000 personnes en Catalogne et Galice principalement. Ces mesures coïncident avec la réouverture depuis le 4 juillet des frontières espagnoles aux visiteurs de 12 pays hors UE.

 

Alors que l’Espagne est sortie il y a quinze jours de l’état d’alarme, et que les frontières sont à nouveau ouvertes -depuis le 21 juin dans le cas de l’espace Schengen, le 1er juillet, le Portugal et le 4 juillet, pour 12 pays hors Union Erupéenne- l’ombre d’un reconfinement tant redouté ne fait plus que planer. Dans deux Communautés autonomes, c’est même devenue une réalité afin de contrôler l’augmentation des cas de Covid-19. 

Ainsi, en Catalogne, la Generalitat a ordonné un retour aux restrictions pour 210.000 habitants de la zone du Segrià à Lérida, suite à une augmentation des contagions et des hospitalisations dues au Coronavirus, avec quinze foyers actifs. En plus du confinement, les entrées et sorties de la zone sont restreintes, les réunions de plus de dix personnes sont interdites et les visites dans les maisons de retraite, suspendues. Pour essayer d’enrayer le processus, la Generalitat a même prévenu que des amendes de 100 à 600 euros seront infligées à ceux qui enfreindront le confinement imposé.


Des mesures qui pourraient se prolonger

L'administration catalane elle-même a admis que le manque de contrôle des saisonniers qui travaillent ces jours-ci à la récolte des fruits était l'une des causes des foyers. Le gouvernement catalan est d’ailleurs pointé du doigt, à cause de l’absence quasi-totale de tests dans les exploitations agricoles qui  continuent cependant de fonctionner. La situation est tellement critique que la Generalitat tente de mobiliser du personnel sanitaire à Lérida en prévision des milliers de cas à prendre en charge dans les prochaines semaines. Le gouvernement autonome catalan a en outre averti que les nouvelles restrictions pourraient durer plus de deux semaines, et n'a pas exclu de renforcer les mesures préventives avec un confinement à domicile. 

De leur côté, les autorités sanitaires de Galice ont décidé d'isoler les 71.000 habitants de la région côtière et très touristique de La Mariña, en raison d'une importante épidémie du Coronavirus. Cette zone est en effet devenue le principal foyer en Galice, avec une centaine de cas actifs sur un total de 258. La plupart sont bénins ou asymptomatiques, et il est à signaler que l'âge moyen est de 35 ans, la plupart d'entre eux ayant à peine 20 ans. Enfin, un premier confinement ciblé dans le Pays Basque pourrait avoir lieu après la découverte d’un foyer dans la commune d’Ordizia, entre Vitoria et Saint Sébastien.

En plus de ces deux importantes zones à nouveau confinées, les habitants de deux immeubles à Santander (Cantabrie) et à Albacete (Castille La-Manche) se trouvent également en quarantaine depuis la semaine dernière. Enfin, plusieurs régions d'Aragon, où d’importants foyers dans des entreprises horticoles avaient été détectés, avec 360 cas confirmés, sont retournées à la phase 2 de désescalade depuis fin juin.


Plus de 50 foyers actifs 

Pour rappel, il y a actuellement une cinquantaine de foyers qui ont éclaté dans toutes les communautés autonomes, à l’exception de La Rioja et les Asturies. Par ailleurs, les nouveaux cas détectés en Andalousie en font la région où les foyers sont les plus actifs à ce jour. Ils seraient cependant tous sous contrôle. 

Il est important de souligner qu’en Espagne, ce n’est pas le gouvernement central, mais chaque Communauté autonome qui, en fonction du danger et en coordination avec le ministère de la Santé, décide où, quand et comment prendre des mesures.

Parmi les cas les plus récents figure Madrid, qui a annoncé ce week-end un premier foyer d’épidémie, avec cinq personnes, âgées de 18 à 54 ans, infectées sur leur lieu de travail. Toutes présentaient des symptômes légers et sont en quarantaine à leur domicile.

L'Andalousie compte treize foyers actifs de Coronavirus, sept en phase de contrôle, dont nous avons déjà parlé dans un article antérieur, et six en cours d'investigation dans les provinces de Grenade, Malaga, Cadix, Huelva et Almeria, avec un total de 243 cas confirmés.


Les îles, à nouveau touchées

Outre l'île de Fuerteventura, aux Canaries, qui compte toujours une quarantaine de cas positifs correspondant à l’arrivée de migrants, il faut maintenant ajouter les Baléares. Les premiers cas s’étaient produit à Minorque après 48 jours sans aucun malade dans l’archipel. Il s’agissait d’un couple qui réside habituellement aux États-Unis et qui est depuis lors en quarantaine dans le domicile familial. Par ailleurs, avec le retour pourtant tant attendu des touristes, quelques cas apparaissent, comme à Palma, avec cinq malades, ou sur l'île d'Ibiza, où sept personnes au total ont été infectées.


95% des Espagnols ne sont pas immunisés contre le Covid-19

Et comme une mauvaise nouvelle n’arrive jamais seule, le gouvernement espagnol vient de rendre public un inquiétant rapport sur la séroprévalence des Espagnols, réalisé par le ministère de la Santé, dans le cadre de trois études. Celles-ci montrent que seulement 5% des personnes qui vivent en Espagne possèdent dans leur organisme les anticorps nécessaires pour lutter contre le virus, et que donc, 95% ne sont toujours pas immunisées contre le Coronavirus. 

Armelle pvd

Armelle Pape Van Dyck

Après 15 ans à la direction de la communication de la 1ère banque espagnole, elle a décidé de concilier vie pro & perso, comme journaliste freelance en français ou espagnol. Elle est vice-présidente de l’Association des Correspondants de Presse Étrangère.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Barcelone

DÉCOUVERTE

D'où viennent les perruches de Barcelone ?

Les perruches sont de vraies citadines et font partie partie du panorama urbain de Barcelone. Un phénomène étonnant, pas toujours aussi sympathique qu'il n'en a l'air.

Expat Mag

Chennai Appercu
TOURISME

10 choses qui rendent Chennai célèbre

4ème ville d'Inde, capitale du Tamil Nadu mais surtout petite pépite en mal de notoriété, Chennai, anciennement Madras mérite qu'on s'y attarde un peu !

Sur le même sujet