TEST: 2239

ENVIRONNEMENT - Sécheresse : situation de pré-alerte

Par Lepetitjournal Barcelone | Publié le 27/06/2005 à 00:00 | Mis à jour le 09/01/2018 à 12:15

La sécheresse persistante vide inexorablement les réservoirs d'eau qui se trouvent à55,7% de leur capacité, et dans certaines régions à20% seulement. La situation de pré-alerte devrait être déclenchée fin juin. Au niveau national, la guerre de l'eau est déclarée;au niveau individuel, commencez les économies !

Une sévère sécheresse touche la plupart de l'Espagne, comme ici àTriquivijate, aux Canaries. (Photo : AFP)

Le manque quasi-constant de pluies depuis l'automne dernier plonge l'Espagne dans la sécheresse la plus grave de ces 60 dernières années. Les réservoirs d'eau ne sont pas loin d'être àsec. Selon le ministère de l'Environnement, les réservoirs se trouvent à55,7% de leur capacitéalors qu'en juin 2004, ils se trouvaient à74,5%. Dans certaines régions, les réservoirs d'eau ne sont plus remplis qu'à20%.
La ministre Cristina Narbona a annoncédes restrictions pour septembre, mais selon l'Institut National de Météorologie, le pays entrera en pré-alerte dès fin juin si la pluie continue de bouder la péninsule.
La désertification s'installe donc, et le secteur de l'agriculture vit une tragédie. Une aide financière a déjàétédemandée àl'Union européenne pour catastrophe naturelle. Une forte augmentation du prix des aliments est àprévoir. Le risque d'incendies est au plus haut pour cet étéet la production hydraulique d'électricitén'atteint que 43,3% de sa capacitétotale.
Restrictions au programme
Le Conseil des Ministres a ainsi votéle 6 mai dernier une série de mesures : la constitution d'un Comitésur la sécheresse, une campagne de publicitémassive visant àresponsabiliser les citoyens sur un usage raisonnéde l'eau, un plan de réutilisation de l'eau, et des travaux d'urgence d'un coût de 300 millions d'euros, visant àrendre utilisables d'autres puits et canaux. Malgréces travaux, la distribution normale n'est garantie que jusqu'en septembre. Les restrictions sont donc au programme.
A Huesca, il est interdit de remplir les piscines, àAlicante, les agriculteurs n'ont le droit d'arroser que huit minutes par jour. Et le gouvernement a pris des mesures pour multiplier le coût de l'électricitépour le consommateur par quatre au dessus d'un certain seuil. Le plan de détournement des eaux du nord vers le sud et le centre, en raison de son coût pharaonique, de rivalités politiques et de frictions entre régions, est suspendu.
Alors, l'heure est àla réduction de la consommation. Chacun doit s'y mettre et il est conseilléde réparer les robinets qui gouttent?
Gaëlle PATIN LALOY. (LPJ) 27 juin 2005

Site du ministère de l'Environnement
Canal d'Isabel II

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale