ÉCONOMIE – Le FMI augmente ses prévisions de croissance pour l'Espagne à 3,1%

Par Lepetitjournal Barcelone | Publié le 19/07/2017 à 22:00 | Mis à jour le 20/07/2017 à 09:34

L'organisation internationale observe de nettes améliorations quant à l'économie et les finances de l'Espagne.

(photo CC Medef)

L'économie espagnole poursuit son amélioration, preuve en est, les dernières constatations du Fond Monétaire International (FMI). L'organisation internationale a présenté, ce mardi à Madrid, son analyse annuelle sur l'économie du pays. Les premières observations ont été que le pays retrouve une certaine compétitivité et devient de plus en plus solide au fil des années. Pour la quatrième année consécutive, le pays connaît une croissance et un taux de création d'emplois qualifié d'impressionnant par les autorités internationales. Les résultats observés par l'organisme dirigé par la française Christine Lagarde ont permis au FMI d'augmenter la prévision de croissance qui avait été faite pour l'Espagne sur cette année (2017), en passant de 2,6% à 3,1%. Cependant, même si la situation économique du pays connaît une période moins compliquée et plus stable que les années précédentes, l'heure reste à la prudence car des efforts devront encore être fournis selon les déclarations du pompier de la Finance mondiale.

L'Espagne pas au bout de ses peines
Le Fond Monétaire International a affirmé, lors de son analyse de la situation économique espagnole, que même si la récupération semble se consolider peu à peu, le temps est maintenant venu de s'atteler aux autres problèmes et autres vulnérabilités économiques que peut connaître le pays. Ces derniers sont notamment dus à l'importante dette publique qui continue d'exister en Espagne. Afin de lutter contre ces fragilités économiques, le FMI a préconisé de travailler sur certains thèmes. L'accent a en particulier été mis sur la forte nécessité de réduire le chômage structurel et de continuer la relance de la productivité. Le pays va devoir continuer de se réformer afin de stabiliser son économie ; ainsi l'organisme en vient à réclamer des mesures visant à augmenter la TVA et à maintenir la réforme des retraites en place, avec une hausse du minimum légal de 0,25% jusqu'en 2022, afin que l'effort d'ajustement budgétaire soit réparti entre les différentes générations. Concernant les finances, le FMI s'est montré satisfait par les derniers mouvements de fusions bancaires (comme celui de Santander réalisé avec le Banco Popular), qui participeront à consolider la rentabilité des organismes financiers espagnols. 

Kévin TOMAS (www.lepetitjournal.com - Espagne) Jeudi 20 juillet 2017
Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !
Suivez nous sur Facebook et sur Twitter
Téléchargez notre application pour téléphone mobile via Itunes ou via Google Play

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale