CYBER-SÉCURITÉ - Des initiatives pour sensibiliser les Espagnols

Par Lepetitjournal Barcelone | Publié le 08/02/2017 à 23:00 | Mis à jour le 07/01/2018 à 03:29

Internet devient chaque jour un peu plus indispensable dans nos vies, notamment par son utilisation facile et rapide. Pour autant, derrière cette praticité, se cachent des dangers peu perçus par les citoyens, notamment l'affichage de la vie privée à la vue de tous. Zoom sur la situation espagnole et sur les initiatives développées pour renforcer la cyber-sécurité.

(photo domaine public) Dans son étude sur l'utilisation d'Internet et les problèmes concernant la sécurité des données personnelles, Eurostat, l'agence de statistiques européennes, révèle que 72% des Espagnols ne modifient pas les paramètres de réglage de leur navigation Internet pour sécuriser leurs activités sur le net. Seul un Espagnol sur dix serait sensibilisé aux problèmes de cyber-sécurité et aurait entrepris des démarches pour renforcer la sécurité de ses données personnelles. Cette étude européenne porte aussi une attention sur la connaissance que les utilisateurs d'Internet ont des cookies. Outils contrôlant le trafic sur le net et les habitudes de navigation des gens, les cookies sont présents sur la majorité des pages Internet. Si 63% des Espagnols se disent conscients de leur existence, seuls 28% d'entres-eux modifient leurs paramètres pour en limiter l'activité. En ce sens, l'Espagne se retrouve en dessous de la moyenne européenne puisque 71% des Européens connaissent les cookies et 33% renforcent les réglages de sécurité pour limiter leur activité.

Des données préoccupantes en Espagne
Il faut également noter la faible protection que les Espagnols mettent en place dans leur utilisation quotidienne de cette source d'information. L'entreprise S2 Grupo, située à Valence, a ainsi montré que 77% des utilisateurs d'Internet se servaient de mots de passe dit "faibles", à savoir composés uniquement de lettres ou de chiffres pour protéger leurs données. Ils seraient 13% à utiliser des mots de passe "sécurisés", c'est-à-dire comprenant, en plus des lettres et des chiffres, des majuscules, des minuscules ou encore des caractères spéciaux. De même, lors d'une enquête réalisée auprès des Espagnols, l'entreprise démontre que 56% des interviewés n'ont jamais changé leur mot de passe et qu'ils l'utilisent depuis plusieurs années. À l'inverse, 18% le changeraient tous les mois, et 13% tous les ans. Autre problème, les Espagnols seraient 42,7% à utiliser le même mot de passe pour tous leurs comptes, augmentant ainsi les risques de voir leurs données personnelles divulguées. 

La prise en charge des enfants
Pour améliorer ces résultats, l'Espagne cherche à mettre en place des actions informatives et préventives pour sensibiliser la population au risque d'Internet et à la cyber-sécurité. Un des publics principalement visés par ces initiatives sont les enfants, notamment pour leur vulnérabilité et leur inconscience. Cette action semble d'autant plus importante que l'utilisation d'Internet se fait de plus en plus tôt: les moins de 10 ans sont ainsi 30% à l'utiliser de manière quotidienne contre 79% pour les adolescents de 15 ans et enfin 90% pour ceux de 17 ans. De même, le temps d'utilisation journalier a explosé: les enfants sont désormais 33% à se servir d'Internet plus de trois heures par jour, notamment au travers des réseaux sociaux. D'autre part, 80% des enfants de 12 ans ont désormais leur propre téléphone portable, ce qui complique la surveillance et accroît les risques liés à l'utilisation d'Internet. De ce fait, le ministère de l'Énergie, du Tourisme et de l'Agenda Digital, allié au ministère de l'Intérieur, a décidé de créer le ?Centre de sécurité sur internet pour les mineurs?, destiné à offrir une protection aux enfants et à limiter les risques. Son action se déroule via trois axes: la mise en place d'une ligne téléphonique avec des psychologues et des experts de la cyber-sécurité prêts à divulguer des conseils et à répondre aux questions des parents, un canal de dénonciations connecté aux forces et corps de sécurité de l'État et enfin un travail d'information et de prévention. 

Une initiative citoyenne
Barcelone est particulièrement engagée dans la sensibilisation des Espagnols aux risques que représente Internet et à la nécessaire éducation à la protection des données personnelles. En effet, la mairie de la ville est en charge du projet européen Decode, destiné à gérer l'identité digitale des utilisateurs sur les plateformes collaboratives, qui a été présenté lors des journées Digital Social Innovation. À partir d'un investissement de 5 millions d'euros, ce projet se propose de mettre en place des infrastructures ouvertes et privées pour que les citoyens puissent gérer leur vie privée sur Internet et connaître leurs droits dans le monde digital. Très concrètement, il s'agit de donner la possibilité aux utilisateurs de décider qui et comment accéder à leurs données personnelles sur Internet, indépendamment des acteurs commerciaux et étatiques. Cette initiative marque donc un vrai pas en avant dans la prise de conscience du retard de l'Espagne dans la cyber-sécurité et dans sa volonté de s'engager plus activement dans sa promotion pour protéger ses citoyens et leurs vies privées.

Clémentine COUZI (www.lepetitjournal.com - Espagne) Jeudi 9 février 2017
Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !
Suivez nous sur Facebook et sur Twitter
Téléchargez notre application pour téléphone mobile via Itunes ou via Google Play

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale