Vendredi 19 avril 2019
Barcelone
Barcelone
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ANTONI TAPIES – Sur les traces du "dernier grand artiste du XXe siècle"

Par Lepetitjournal Barcelone | Publié le 13/02/2012 à 00:00 | Mis à jour le 05/01/2018 à 08:30

Grand nom de l'art catalan, lauréat de nombreux prix, le peintre et sculpteur Antoni Tàpies s'est éteint le 6 février dernier. Il laisse derrière lui une Fondation à son nom et près de 8.000 ?uvres

Figure emblématique de l'art contemporain, il semblerait que le peintre et sculpteur catalan ait succombé à 88 ans des suites d'une brève maladie, selon le quotidien La Vanguardia. Son décès a d'abord été rapporté par les médias espagnols, puis par la municipalité de Barcelone et enfin confirmé par sa Fondation éponyme. Antoni Tàpies (Photo AFP), artiste barcelonais autodidacte à la reconnaissance internationale, a réalisé pas moins de 8.000 ?uvres tout au long de sa carrière, exposées dans les plus grands musées du monde. Son nom est associé à d'autres virtuoses catalans de l'art surréaliste comme Joan Miro et Salvador Dali.

Où voir ses oeuvres à Barcelone ?
Dans les années 1960, Antoni Tàpies s'était engagé dans le mouvement de résistance contre le dictateur Franco, ce qui lui a notamment valu une amende et une brève période de détention. Peintre engagé, considéré comme "le dernier grand artiste du XXe siècle" par le quotidien El Mundo, il avait monté en 1984 une Fondation portant son nom, afin de promouvoir l'étude et la connaissance de l'art moderne et contemporain. La Fondation Antoni Tàpies abrite le musée Tàpies avec une collection permanente de ses ?uvres, une galerie d'exposition et une bibliothèque spécialisée. Pour l'occasion, la Fondation a mis à disposition du public un livre de condoléances. L'Université Pompeu Fabra, sur le campus de la Ciutadella, ouvre également les portes de la salle de réflexion qu'Antoni Tàpies lui-même avait créée et dans laquelle il est possible de venir admirer jusqu'au 16 février, quelques unes de ses ?uvres. Ferran Mascarell, conseiller culturel de la Généralitat a également exprimé sa volonté d'organiser prochainement un hommage institutionnel à Antoni Tàpies, qui manquera désormais beaucoup à l'art contemporain catalan.

Une carrière dûment reconnue
Son incroyable talent n'a pas manqué d'être récompensé au fil des années. En 1983, Antoni Tàpies reçoit la médaille d'or de la Généralitat après avoir reçu le prix de la Fondation Wolf des arts. En 1990, il est décoré du prix Prince des Asturies, puis de la médaille Picasso de l'Unesco en 1993 et du prix Velazquez des arts plastiques en 2003. Le Roi Juan Carlos d'Espagne l'a nommé Marquis de Tàpies en 2010. C'est au sein d'un univers artistique qui lui est particulièrement singulier que Tàpies évolue, en restant fidèle à des matériaux pauvres qui feront de lui un génie de la création. Ayant lui-même qualifié ses ?uvres de "champs de bataille où les blessures se multiplient à l'infini", il montre un intérêt spécifique pour les lacérations, les entrailles et les griffures. Sa peinture était violente : étrange mélange d'un noir très sombre, celui du deuil, et du rouge sang. Elle mimait successivement la guerre, les plaies et la rage. "Tàpies a probablement été l'artiste espagnol le plus important de la seconde moitié du XXe siècle. Tàpies était radicalement libre dans sa créativité et cette liberté s'est manifestée aussi bien dans son travail que dans son engagement éthique dans la société" a déclaré le nouveau secrétaire général du PSOE, Alfredo Pérez Rubalcaba, mettant ainsi, le temps d'un instant, tout le monde d'accord.

Mathilde MALNIS (lepetitjournal.com ? Espagne) lundi 13 février 2012

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

VIE PRATIQUE

GUIDE VACANCES - Infos pratiques pour voyager en Espagne

Pour éviter les mauvaises surprises qui pourraient gâcher vos vacances, voici quelques informations pratiques importantes à connaitre lorsque l'on voyage sur les routes de la péninsule ibérique.

Sur le même sujet