Lundi 22 juillet 2019
Barcelone
Barcelone
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

RESTAURANT – El Nacional : un multi-espaces gastronomique au cœur de l’Eixample

Par Lepetitjournal Barcelone | Publié le 17/03/2015 à 23:00 | Mis à jour le 16/03/2015 à 18:15

En octobre dernier "El Nacional" ouvrait ses portes sur le Passeig de Gracià, avec un concept novateur dans un local rétro. Un espace de plus de 2.600 mètres carrés dédiés à la variété de la gastronomie espagnole, et avec la particularité d'offrir plusieurs restaurants en un seul. Il y en a pour tous les goûts !

"El Nacional, c'est un décor qui met en scène différentes expériences gastronomiques". C'est ainsi que le définit dans une brochure éditée à l'occasion de l'ouverture de l'établissement, Gerard Subirats Gonfaus, vice-président de SB Grup, le groupe de gestion immobilière et hôtelière à l'origine du projet. Le pari un peu risqué de créer un macro espace dédié à la gastronomie espagnole est réussi : c'est sur 2.600 mètres carrés que sont installés des espaces de restauration bien distincts, pouvant accueillir jusqu'à 770 clients sur une plage horaire allant de midi à 2h du matin. Un projet qui a coûté 6 millions d'euros de restauration de l'édifice, et qui a permis de créer 200 emplois. L'objectif était de promouvoir dans un espace commun la cuisine espagnole à travers ses diversités, et de mettre en avant la qualité des produits, selon les responsables du projet. Gerard Subirats explique que l'idée était d'offrir "des produits de haute qualité, comme on les trouve dans de nombreux villages de la Péninsule". Il ajoute que le défi est bien de "proposer un bon plat dont la qualité est supérieure à celle de son prix, et cela à n'importe quelle heure de la journée".

restaurant el nacional barceloneUn lieu riche en patrimoine, à la sauce rétro
El Nacional est situé en plein Passeig de Gracià, au fond d'une allée privée et discrète. L'édifice est une relique de l'architecture industrielle barcelonaise, presque caché dans le c?ur de l'Eixample. Il y quelques mois à peine, l'endroit n'était qu'un parking. Mais le projet gastronomique a permis de remettre en état l'édifice en se rapprochant de son aspect initial. Car El Nacional est en réalité un lieu chargé d'histoire. La structure de 8 mètres de hauteur était, entre 1870 et 1900, le Théâtre Espagnol de la ville. Elle a ensuite abrité plusieurs industries, comme la Teneria Moderna Franco Española (fabrique de tissus et teintures), ou encore le premier commerce de véhicules multi concessionnaires de la ville. Durant la guerre civile, l'endroit fut utilisé comme point de distribution de nourriture pour la Mairie. Après la guerre, il fut transformé en parking, par lequel on accédait depuis la calle Pau Claris, pour ceux qui l'ont connu.
Aujourd'hui, le groupe hôtelier en charge du restaurant a souhaité lui redonner une personnalité propre. Tout a été pensé pour nous plonger dans les bars des années 30. La musique d'ambiance jazzy tout d'abord, mais surtout la décoration : les bouteilles et assiettes rétros qui couvrent la hauteur des murs immenses, les barils de bières en bois sur les bars, ou encore plein de petits objets de décoration rétro cachés un peu partout. Et même les toilettes sont dans le pur styles des années 30, avec un espace ou les pinups peuvent se remaquiller face à des grands miroirs illuminés. Le kiosque à journaux ancien situé à l'entrée plonge également dans cette ambiance. A noter également l'agréable présence de plantes de toutes sortes dans l'ensemble des espaces.

restaurant el nacional barcelone4 restaurants et 4 bars
L'immense "El Nacional" se répartit en 4 espaces de restauration. Le premier, "La Paradeta" propose des sandwichs, des cocas, des salades et des pâtisseries. Il est destiné à ceux qui souhaitent manger assez rapidement. L'espace suivant est le reflet le plus typique de la cuisine espagnole, avec une carte exclusivement remplie de tapas chaudes ou froides : La Taperia. Vous trouverez ensuite 2 restaurants thématiques qui viennent compléter l'offre gastronomique : l'un dédié à la viande, "La Braseria", et l'autre au poisson, "La Llotja". Si les produits sont frais et de qualité, qu'en est-il des prix ? A vous d'en juger : pour la Paradeta le prix est presque unique, soit 6 euros pour une coca, une empanada ou un plateau de fromage ou de jambon. Les prix des tapas vont de 5 à 10 euros la portion, un peu plus cher que dans un restaurant classique catalan, mais n'oublions pas que nous sommes en plein Passeig de Gracia. Le poisson du jour est vendu au poids (65 euros/kilo) tout comme le Chuleton de la Braseria (85 euros/kilo).
S'ajoutent 4 bars aux ambiances différentes : un bar à bières, ainsi qu'un bar à vin où sont proposés différents fromages et charcuteries, car il n'y a pas que le Manchego en Espagne ! Vous trouverez également un élégant bar à cocktails ainsi qu'un bar à huîtres, pour déguster des crustacés, avec une coupe de cava bien sûr.

Original ou pas ?
Côté ambiance et style, El Nacional est unique, avec son édifice historique. Côté concept, il est vrai que l'idée de réunir plusieurs restaurants en un même espace est plutôt sympathique. Cependant il s'agit bien de restaurants distincts, c'est là le seul bémol. Si vous y allez entre amis, que l'un a envie d'une entrecôte, le second de fritures et les autres d'une paella de poisson, et bien vous mangerez chacun dans votre coin. Il est dommage de ne pas avoir un espace commun, ou de pouvoir commander un plat dans chaque espace et aller le déguster au bar central, ce qui serait plus convivial. Ce concept existe à Barcelone avec le Mercat de la Princessa (calle princessa), où chacun va choisir ce qu'il souhaite à l'espace de cuisson correspondant, pour pouvoir ensuite s'asseoir dans la salle à manger centrale : sushis, tapas, fideos, viande à la braise, il y en a pour tout le monde. Une ambiance conviviale plus proche de celle du marché de San Miguel à Madrid par exemple.

Perrine LAFFON (lepetitjournal.com ? édition de Barcelone) mercredi 18 mars 2015
Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !
Suivez nous sur Facebook et sur Twitter
Téléchargez notre application pour téléphone mobile viaItunes ou via Google Play

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

"Pires que la prison": les centres pour mineurs philippins sont le théâtre d'abus

Le crime de Jerry, un Philippin de 11 ans? Avoir violé les lois sur le couvre-feu des mineurs après avoir fui la violence à la maison. Son châtiment? Un séjour en centre de détention pour la ...

Sur le même sujet