Dimanche 31 mai 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Un tueur fou en Thaïlande neutralisé après avoir fait plus de 20 morts

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 09/02/2020 à 03:42 | Mis à jour le 10/02/2020 à 02:09
Photo : REUTERS / Athit Perawongmetha - Les forces de l'ordre thaïlandaises entrent dans un centre commercial alors qu'elles poursuivent le tireur fou
Tuerie Thailande Fusillade

Les forces de l’ordre thaïlandaises ont dit avoir tué dimanche un tueur fou qui a assassiné au moins 21 personnes à l’arme automatique dans une cavale meurtrière ayant commencé la veille

Selon des sources policières et militaires, il aurait été tué dans un centre commercial de la ville de Nakhon Ratchasima, au nord-est de Bangkok, où il s’était retranché.

«La police a tué l'agresseur et secouru huit otages. Certains ont été blessés ", a expliqué l'une des sources.

La tuerie avait commencé vers 15 heures samedi lorsque ce soldat de 32 ans, identifié sous le nom de Jakrapanth Thomma, a ouvert le feu dans une maison avant de se rendre dans un camp militaire, puis dans le centre commercial Terminal 21 de Nakhon Ratchasima, postant au fur et à mesure des messages sur Facebook.

Dans la nuit, un membre des forces de l’ordre a été tué et au moins deux autres blessés lors d'un raid dans le centre commercial Terminal 21 pour tenter d'arrêter le tueur fou.

Plus de 30 personnes ont été blessées.

Tuerie Thailande Fusillade
Les forces de sécurité thaïlandaises évacuaient dimanche des étudiants bloqués dans le centre commercial Terminal 21 dans la province de Nakhon Ratchasima où sévissait le tireur (photo REUTERS / Athit Perawongmetha)

La police avait bouclé les rues autour du centre commercial.

Selon les médias thaïlandais, le tireur présumé aurait travaillé dans une base militaire près de Nakhon Ratchasima, à environ 250 km de Bangkok. Avant l'attaque, il avait posté sur son compte Facebook qu'il était prêt à se venger - mais il n'avait pas dit pour quoi.

"Nous ne savons pas pourquoi il a fait cela. Il semble qu'il soit devenu fou", a déclaré à Reuters le porte-parole du ministère de la Défense Kongcheep Tantrawanit.

Pendant la nuit, des soldats et des policiers ont fait irruption dans le centre commercial et escorté des centaines de personnes en lieu sûr.

"C'était effrayant parce que j'entendais des coups de feu par intermittence ... nous avons attendu longtemps que la police vienne nous aider, plusieurs heures." a déclaré Suvanarat Jirattanasakul, 27 ans, la voix tremblante après son extraction.

Le centre commercial était bondé à l’occasion du long week-end pour les festivités bouddhiques de Makha Bucha.

Tuerie Thailande Fusillade
La photo du tireur sur un avis de recherche diffusé samedi par le Thai Crime Suppression Bureau

Des images de vidéosurveillance de l'intérieur du centre commercial publiées sur les réseaux sociaux montrent le tireur vêtu de noir et portant un masque, son arme en bandoulière sur l'épaule dans les allées désertes.

Facebook a affirmé avoir supprimé le compte du suspect.

"Il n'y a pas de place sur Facebook pour les personnes qui commettent ce type d'atrocité, et nous ne permettons pas aux gens d’approuver ou de promouvoir cette attaque", a déclaré un représentant de Facebook dans un communiqué.

Outre l’exception de l'extrême sud en proie à une insurrection séparatiste, ce genre de fusillades de masse sont rares dans le royaume.
 

1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

JPSIAM dim 09/02/2020 - 07:09

on ne peut rien contre la folie meurtrière des hommes, seulement prier pour eux et pour les innocents qui sont morts! we can do nothing against the murderous madness of men, only pray for them and for the innocent who are dead! เราไม่สามารถทำอะไรกับความบ้าคลั่งของมนุษย์ได้ แต่อธิษฐานเพื่อพวกเขาและเพื่อผู้บริสุทธิ์ที่ตายไปแล้ว!

Répondre

Expat Mag

Lima Appercu

Pourquoi le confinement ne fonctionne pas au Pérou ?

Le Pérou est le premier pays en Amérique latine à avoir décrété l’état d’urgence (16 mars), mais il est malgré tout devenu le deuxième pays le plus touché par l’épidémie du Covid-19, après le Brésil.