TEST: 2238

TRANSPORT – Le BRT, une alternative intéressante pour éviter les bouchons

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 07/06/2010 à 00:00 | Mis à jour le 25/07/2019 à 09:08
Photo : L'administration métropolitaine de Bangkok espère pouvoir atteindre, à terme, 30.000 passagers quotidiens pour son nouveau service de BRT (Photo Quentin Weinsanto)
transport bangkok

Nouveau venu dans les nombreux moyens de transport disponibles à Bangkok, le Bus Rapid Transit (BRT) fait doucement sa place dans le paysage de la capitale thaïlandaise. Bien que plusieurs problèmes soient encore visibles, ce système pourrait bien se poser comme une alternative durable et économique à la voiture, pour ceux fatigués de passer des heures dans le trafic congestionné de Bangkok

Inauguré le samedi 29 mai dernier lors d'une cérémonie à Sathorn, le nouveau service de Bus Rapid Transit (BRT) relie l'avenue Sathorn à Ratchapruek grâce à douze arrêts et une flotte de 25 véhicules. Le but affiché par l'Administration métropolitaine de Bangkok (BMA) est de pouvoir réduire le trafic infernal qui frappe quotidiennement la capitale, en proposant une alternative aux résidents qui ont pris l'habitude de se déplacer en voiture. Et malgré quelques problèmes techniques les premiers jours suivant son lancement, ce système de bus à voie unique commence à plutôt bien fonctionner.

"Nous mettons environ 30 minutes pour faire le parcours complet, 40 s'il y a des bouchons ou des motos qui empiètent sur le circuit", explique l'un des conducteurs des nouveaux bus verts et jaunes. Chrono en main, une heure est exactement le temps qu'il faut pour faire l'aller-retour jeudi dernier, lors d'un après-midi relativement calme. "C'est un moyen de transport pratique pour les résidents proches de la ligne, mais cela crée beaucoup de complications pour les automobilistes", commente quant à elle Pen, femme d'affaires venue essayer les nouveaux bus par curiosité, mais qui se déplace quotidiennement en voiture.

Les policiers bientôt chargés de distribuer des amendes

Les tout premiers jours de son lancement, le BRT a rencontré plusieurs problèmes qui semblent, petit à petit, se résoudre. Certains bus portent notamment des impacts sur la peinture à l'arrière, dus en partie aux difficultés rencontrées par les conducteurs lorsqu'ils s'approchent des stations, où la voie est particulièrement étroite et où ils doivent prendre beaucoup de précautions.

De plus, les jours où le trafic est très congestionné, les véhicules de particuliers n'hésitent pas à emprunter les voies de BRT, causant un ralentissement du service. Sur l'avenue de Narathiwat, des mototaxis ont même retiré à certains endroits les blocs de séparation, afin de pouvoir entrer et sortir de la voie plus facilement. Selon le Vice-gouverneur de Bangkok, Teerachon Manomaipibul, ces problèmes amènent la BMA à revoir le design des futures routes qui seront construites. "Elles pourront être ajustées pour mieux utiliser l'espace le long des canaux comme voies de BRT", a-t-il déclaré, cité la semaine dernière par The Nation.

Bien que les autorités n'ont dans un premier temps pas vraiment prêté attention aux conducteurs qui empiétaient sur la voie du BRT, la police chargée de la régulation du trafic ordonne désormais aux personnes coupables d'infraction de retourner immédiatement sur la voie normale. "Dans environ deux semaines, nous commencerons à mettre des amendes, mais il est impossible pour nous de surveiller les 15 kilomètres du circuit", explique un policier posté près de la station BRT à Ratchapruek. De plus, la mise en place du BRT a créé un autre problème : de nombreux conducteurs, seuls, se rabattent sur les voies pour les véhicules à occupation multiple, sur la droite, réservées aux véhicules avec plus de trois passagers. La police devrait là aussi prochainement mettre des amendes, fixées à 200 bahts selon la BMA. Le service de BRT est gratuit jusqu'au 1er septembre, après quoi un tarif unique de 10 bahts sera mis en place pendant quatre mois. A partir du 2 janvier, des prix progressifs entre 12 et 20 bahts seront appliqués.

Quentin WEINSANTO lundi 7 juin 2010

Voir aussi le site du BRT (en thaï)

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale