TERRORISME EN THAÏLANDE – Le rétropédalage du FBI

Par Lepetitjournal Bangkok | Publié le 06/04/2013 à 22:00 | Mis à jour le 17/12/2018 à 13:10

L'agence fédérale américaine avait placé le royaume comme l'un des principaux pays au monde menacé par les attentats terroristes, avant de se dédire et de parler de malentendu…

L'espace de quelques heures, le gouvernement, l'armée et la police thaïlandais ont vu rouge. Un article publié par le Bangkok Post le 4 avril a expliqué que le FBI américain avait placé le royaume comme le pays où la menace terroriste était la plus grande en Asie du Sud-Est. Le FBI classait même la Thaïlande au cinquième rang mondial des pays les plus à risques. Le Bureau fédéral d'investigation américain s'est toutefois dédit très vite, évoquant “un malentendu”. Le chef de l'armée de terre, le Général Prayuth a expliqué, dans le Bangkok Post, que cette estimation était essentiellement basée sur le conflit qui ensanglante les trois provinces à majorité malaise du sud de la Thaïlande. 

Sur ce point, la situation ne s'arrange pas vraiment. Les pourparlers de paix menés le 28 mars n'ont pas fait baisser le niveau de violence. Depuis le 28 février, date à laquelle le groupe d'insurgés du Barisan Revolusi Nasional (BRN) a accepté de négocier avec le gouvernement, au moins 29 personnes ont trouvé la mort à Yala, Pattani et Narathiwat. Le 4 avril, un gouverneur adjoint de la province de Yala et un responsable local ont péri dans un attentat à la bombe. Deux soldats ont été tués par des militants séparatistes dans la province de Narathiwat le 7 avril.

LB (http://www.lepetitjournal.com/bangkok) lundi 8 avril 2013

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale