SANTIKA – Un chanteur inculpé, un policier mis en cause

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec AFP | Publié le 29/01/2009 à 01:00 | Mis à jour le 05/08/2022 à 07:46

Saravuth Ariya, le chanteur du groupe Burn qui se produisait au Santika le soir du 31 décembre, a été inculpé par la police pour avoir allumé les feux d'artifice qui ont ensuite mis le feu à la discothèque.

66 personnes sont mortes dans le drame, 229 autres ont été blessées. Le musicien est la sixième personne à être inculpée. Par ailleurs, selon le Bangkok Post, la commission d'enquête s'intéresse de très près aux liens entre la police et les propriétaires du club. Selon les enquêteurs, la police aurait arrêté de perquisitionner le Santika en 2006, juste après que l'un des chef adjoints de la Division de suppression du crime soit devenu un actionnaire du bar. Aucun dirigeant du Santika n'a été arrêté pour des infractions depuis cette date-là. Auparavant, la police avait lancé 47 poursuites contre le club, qui fonctionnait sans permis. Les enquêteurs considèrent aussi que l'actionnaire majoritaire du Santika est coupable d'avoir transformé un bâtiment résidentiel en discothèque sans permis et sans inspections de sécurité.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale