TEST: 2238

PETANQUE – Une triplette Laos-France-Thaïlande parmi l'élite mondiale

Par Lepetitjournal Bangkok | Publié le 03/10/2012 à 00:00 | Mis à jour le 07/03/2019 à 06:57
Photo : Jean-Luc Rosticci, complètement sur la droite, est sélectionneur du Laos depuis juillet (photo courtoisie Jean-Luc Rosticci)
rosticci_laos

L’équipe du Laos de pétanque fait son entrée en lice demain à Marseille dans les Championnats du monde. Le Français Jean-Luc Rosticci, à la tête du club de Khao Rai à Pattaya, sera entraîneur-joueur de la sélection laotienne pendant la compétition

Figure de la pétanque à Pattaya, le Français Jean-Luc Rosticci s’apprête à disputer en tant qu’entraîneur-joueur du Laos les 46e Championnat du monde de pétanque qui se tiendront à Marseille à partir de demain et jusqu’à dimanche. A la tête du Club de pétanque Khao Rai dans la fameuse station balnéaire et organisateur de tournois majeurs dans le royaume, il est depuis juillet le nouveau sélectionneur de l’équipe nationale laotienne. "J’ai signé en juillet un contrat de deux ans après plusieurs contacts établis avec la fédération laotienne lors de compétitions à Pattaya, précise-t-il. D’après mon président, je suis le premier et le seul étranger à entraîner une sélection nationale au Laos tous sports confondus".

Rigueur et entraînement intensif

Depuis son arrivée à la tête de l’équipe, cet ancien président du club de football de l'Olympique Montigny en région parisienne dit avoir apporté "de la rigueur et du professionnalisme dans tous les domaines, de l’entraînement à l’administration" avec un programme d’entraînement intensif. Sur la trentaine de joueurs que la fédération a mis à sa disposition, Jean-Luc Rosticci a choisi de changer complètement l’équipe en sélectionnant Vansamay Neutsavath, Proudthala  Kewmanika et Siphandon Sisouphon pour représenter leur pays. Particularité de la pétanque, un étranger peut intégrer l’équipe nationale. Pour des raisons de budget, Jean-Luc sera donc le quatrième joueur de la triplette et devra se tenir prêt à rentrer en jeu si besoin est.

L'équipe du Laos, en bleu, lors d'un tournoi de préparation en Ardèche (photo courtoisie Jean-Luc Rosticci)

Une préparation en France

Petite nation de la pétanque au niveau international si on la compare à la France et la Thaïlande, le Laos a pour objectif de passer le 1er tour en triplettes comme dans le concours de tir de précision. "Mon objectif premier c’est d’avoir un bon comportement et d’apprendre parmi les grandes équipes," explique néanmoins Jean-Luc Rosticci qui se méfie de son premier match en triplettes face à la Nouvelle-Zélande mais aussi des 20.000 spectateurs que peut accueillir le Palais des Sports de Marseille. "Cela va être mon principal travail d’essayer de les mettre dans les meilleurs conditions par rapport à tout cet environnement, mais j’ai confiance", ajoute-t-il. Pour sa préparation, Jean-Luc Rosticci a amené son équipe en France dès la mi-septembre. La délégation a traversé le pays en long et en large pour jouer un maximum de tournois, un périple extraordinaire pour les trois joueurs asiatiques qui grâce aux amis laotiens et thaïlandais de Jean-Luc rencontrés en France, ne se sont pas trouvés totalement dépaysés.

Y.F. (https://www.lepetitjournal.com/bangkok) mercredi 3 octobre 2012

Voir aussi 
Le site officiel de la compétition

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale