MEKONG - La première pierre du barrage de Xayaburi attendue cette année

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 12/09/2011 à 00:00 | Mis à jour le 24/07/2018 à 13:51

Le Laos a annoncé son intention de débuter cette année la construction du barrage controversé Xayaburi sur le fleuve du Mékong en dépit des protestations des pays voisins, rapportait samedi le Bangkok Post. Le projet, qui devrait coûter 3,8 milliards de dollars, a été modifié afin d'apaiser le Vietnam, le Cambodge et la Thaïlande qui affirment que le barrage devrait avoir de graves incidences sur la pêche et la production de riz. Hanoï avait demandé en mai dernier que le projet soit suspendu et repoussé de dix ans, requête que le Premier ministre laotien, Thongsing Thammavong, avait approuvé. Lors d'une visite au Vietnam la semaine dernière, le directeur du Département de l'Electricité dépendant du ministère de l'Energie du Laos, Viraphonh Viravong, avait déclaré "qu'il souhaitait commencer cette année, au moment de la saison sèche. Nous voulons expliquer et rassurer les autres pays. S'ils sont encore très négatifs par rapport au projet, nous allons bien sûr y consacrer plus de temps”. Le Laos est l'un des pays les plus pauvres de la planète et considère l'hydro-électricité comme vitale pour son avenir. Xayaburi est le premier des huit projets de barrage sur le Mékong, et devrait permettre au Laos de produire 38.000 mégawatts en 2020, soit une capacité 15 fois supérieure à ses besoins nationaux. Le surplus devrait être vendu aux pays voisins afin de développer l'économie du pays. Cependant, les écologistes pointent les dangers pour les espèces de poissons migrateurs et la rétention du limon, un dépôt terreux, argileux ou calcaire, fertilisant et qui est nécessaire à la survie de millions d'individus dans la région. L'influence du barrage sur le niveau de l'eau devrait également affecter de nombreux producteurs de riz au Cambodge et au Vietnam.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale