TEST: 2238

L’UE exige une baisse des taxes d’importation sur l’alcool

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 06/04/2012 à 00:00 | Mis à jour le 03/07/2020 à 05:19

L'Union européenne a menacé la semaine passée de demander une action de l'Organisation mondiale commerciale (OMC) contre les fortes taxes d'importation imposées par la Thaïlande sur l'alcool.

"Nous n'avons pas encore pris de décision à ce sujet mais nous pourrions porter l'affaire devant l'OMC, car il s'agit d'une infraction très claire de ses règles," a déclaré le Commissaire au commerce de l'Union Européenne Karel de Gucht, lors du sommet de l'Association des Nations de l'Asie du Sud-Est au Cambodge.

Aujourd'hui un vin français est taxé environ à 400% lors de son importation. Des taxes d'importations (54%) s'appliquent sur le prix CIF du vin, auxquelles s'ajoutent des droits d'accises (60% de la valeur CIF et des taxes d'importations). Une taxe municipale (10%), une taxe sur la santé (2%) et une taxe pour le financement de la télévision publique (1,5%) sont ensuite calculées sur le montant des droits d'accises. A cela s'ajoute encore la TVA à 7%. D'après le Bangkok Post, Tanusak Lek-Uthai, ministre adjoint des Finances, a proposé une nouvelle méthode de taxation du vin, qui réduirait les prix à l'importation et encouragerait les importateurs à payer les taxes, certains d'entre eux choisissant de sous-déclarer. Karel de Gucht a, lui, laissé entendre que la reprise de discussions pour un accord de libre-échange entre l'UE et la Thaïlande pourrait être lié à un futur mouvement conciliant du royaume sur ses taxes d'importation concernant l'alcool. Mardi, l'Union européenne avait annoncé qu'elle était prête à lever les restrictions sur l'importation de viande de volaille en provenance de Thaïlande. Celles-ci avaient été imposées il y a huit ans en raison d'une épidémie de grippe aviaire.
 

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale