Jeudi 27 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

La Thaïlande prête pour le couronnement du roi, le premier en 69 ans

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec AFP | Publié le 03/05/2019 à 00:00 | Mis à jour le 04/05/2019 à 12:56
Photo : LILLIAN SUWANRUMPHA / AFP - Des militaires portent le palanquin royal lors d'une répétition du couronnement du roi de Thaïlande,Maha Vajiralongkorn, à Bangkok le 28 avril 2019, en prévision de la cérémonie qui se tiendra du 4 au 6 mai
couronnement roi Thaïlande

Le roi de Thaïlande, Maha Vajiralongkorn, sera couronné ce week-end lors d'une fastueuse cérémonie comprenant des rituels hindous et bouddhistes, alors que Rama X renforce sa prééminence sur l'une des monarchies les plus riches du monde et un royaume miné par des divisions politiques.

Le couronnement du 4 au 6 mai intervient plus de deux ans après l’ascension du trône de Vajiralongkorn à la mort de son père, Bhumibol Adulyadej.

Bhumibol, qui a régné pendant sept décennies agitées, était vénéré par les Thaïlandais et perçu comme un symbole d'unité dans un pays politiquement chaotique.

Son fils de 66 ans, Rama X, est beaucoup plus discret. Il n'apparaît que très rarement en public, contrairement à son père qui visitait sans relâche les provinces du royaume et dont les discours annuels, retransmis à la télévision, étaient des événements politiques attendus et disséqués. Et il passe une grande partie de son temps en Allemagne, où il possède plusieurs résidences et d'où il aime à piloter son Boeing 737.

Samedi, à 10h09, heure auspicieuse, le public pourra avoir un rare aperçu du cœur du pouvoir thaïlandais lorsque la couverture télévisée du couronnement va démarrer.

Cela commencera par la "purification" du roi Vajiralongkorn par une eau puisée dans des étangs et des rivières. Ensuite, le haut patriarche bouddhiste et le chef brahmane lui verseront de l'eau bénite sur la tête pour lui octroyer la souveraineté, puis il prendra place dans la salle du trône sous l’ombrelle blanche à neuf étages, symbole du Roi sacré, avant de poser lui-même sur sa tête "la Grande Couronne de la Victoire" de plus de sept kilos, en or sertie de diamants.

Ensuite, alors qu’il est assis sous un parapluie orné de neuf étages à l’intérieur du Grand Palais, il recevra la Grande couronne de victoire incrustée de diamants et donnera son premier commandement royal.

Selon Tongthong Chandransu, spécialiste des cérémonies royales, les rituels "constituent un système symbolique destiné à faire passer le roi de l’état d'homme à celui de dieu".

Le lendemain, les Thaïlandais, qui n'ont pas assisté à un couronnement depuis Bhumibol en 1950, verront le monarque nouvellement couronné, transporté sur un palanquin sur sept kilomètres à travers le cœur historique de Bangkok.

"Je suis excité, c'est un événement rare ... tout le monde respecte la monarchie, c'est l'ancrage spirituel des Thaïlandais", s’enthousiasme Surasak Nantaket, un étudiant de 20 ans.

Le gouvernement a mobilisé 1 milliard de bahts (28 millions d'euros) pour la cérémonie, selon le vice-Premier ministre.

Reine Suthida

Impénétrable et puissant, Vajiralongkorn s’adresse rarement au public thaïlandais, laissant ses opinions largement méconnues et une grande partie de sa vie privée mystérieuse, sujette aux commérages et aux conjectures.

Dans un rebondissement inattendu, mercredi soir, le palais a annoncé le mariage du roi avec sa compagne - et cheffe adjointe de sa sécurité - Suthida Vajiralongkorn na Ayudhya, faisant d’elle la reine de Thaïlande.

Suthida est une ancienne hôtesse de l'air qui partage depuis plusieurs années la vie de Maha Vajiralongkorn, déjà marié et divorcé trois fois.
Promue au rang de générale en 2016, elle était apparue aux côtés du roi lors de plusieurs cérémonies officielles. Depuis 2017, elle co-dirigeait la garde royale. 

La nouvelle, mercredi, a ajouté à la curiosité croissante autour de la cérémonie royale.

"La curiosité, l'enthousiasme et l'attente du public sont naturellement palpables et omniprésents", a déclaré l'analyste politique Thitinan Pongsudhirak.

Le couronnement "souligne le rôle fondamental de la monarchie dans la société thaïlandaise".

La monarchie thaïlandaise est protégée par l'une des plus sévères lois royales sur la diffamation au monde, rendant toute critique ou analyse à l'intérieur du royaume quasi impossible.

La monarchie constitutionnelle thaïlandaise a été créée en 1932.

Mais les récents développements - notamment le veto à la candidature de sa sœur aînée pour le poste de Premier ministre - ont révélé une couronne de plus en plus affirmée.

Le royaume, qui a vécu 12 coups d'Etat depuis 1932, apparaît toujours profondément divisé après les législatives de mars, les premières depuis la prise du pouvoir par l'armée en 2014.

Plus d'un mois après le scrutin, au grand dam de l’opposition, les résultats complets ne sont toujours pas connus –ils devraient être annoncées le 9 mai- et les deux camps, pro-junte et anti-junte, se disputent la victoire.

Historiquement, la monarchie et l'armée ont survécu en partenariat.

La junte au pouvoir, dirigée par l'ancien chef de l'armée, Prayuth Chan-O-Cha, veut revenir au pouvoir sous la forme d’un gouvernement civil et revendique la légitimité de la victoire par le vote populaire.

Mais l'impasse est imminente avec un bloc anti-junte revendiquant la plupart des sièges parlementaires et le droit de former un gouvernement.

"Le rôle de la Couronne sera essentiel pour rétablir et instaurer une sorte de nouvelle normalité, une nouvelle forme de stabilité politique", a déclaré Thitinan Pongsudhirak.

Esprit de bénévolat

Depuis son accession au trône, Vajiralongkorn a laissé sa marque dans la bureaucratie thaïlandaise.

Le Parlement est fermé depuis que le palais a récupéré les terres sur lesquelles il se trouvait; La police a reçu l'ordre de porter une coupe courte, tandis que les hommes de confiance du roi siègent maintenant au très influent conseil privé et gèrent sa sécurité qui a été largement renforcée.

De manière très significative, le roi a transféré le contrôle direct du Crown Property Bureau qui gère biens de la Couronne à lui-même, brisant ainsi la tradition d'une intendance civile de cet organisme richissime.

En l'absence de débat public sur ces initiatives, une vague de bénévolat a déferlé dans tout le pays en vue du couronnement.

Des millions de personnes se sont portées volontaires pour nettoyer les rues, planter des mangroves repeindre les routes à travers le royaume, tandis que de vastes portraits du roi sont désormais disposés sur pratiquement toutes les rues.

Le ministère thaïlandais des Relations publiques diffusera la couverture télévisée en direct du couronnement via son site Internet

0 Commentaire (s)Réagir