La Thaïlande à nouveau décriée pour sa gestion expéditive des réfugiés

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec AFP | Publié le 21/07/2008 à 13:44 | Mis à jour le 23/06/2019 à 13:49

L'ONG pour la protection des droits de l'homme, Human Rights Watch (HRW), a appelé samedi les forces de sécurité thaïlandaises à cesser le renvoi de réfugiés vers la Birmanie.

Selon l'ONG américaine environ 35 réfugiés faisant partie d'un groupe de 280 personnes ayant fui des offensives militaires menées par l'armée Birmane dans l'Est de la Birmanie début 2008, ont été renvoyées de l'autre côté de la frontière jeudi. HRW prévient que les Karens risquent des persécutions par les militaires Birmans s'ils sont forcés de quitter le camp près de la frontière. "Forcer les civils à retourner dans des zones de combats est probablement une réponse facile pour la Thaïlande, mais c'est brutal, une solution totalement inhumaine et inacceptable", estime Brad Adams, directeur de Human Right Watch pour l'Asie. "Le gouvernement thaïlandais devrait coopérer avec les agences d'aide internationales et le Haut Commissariat pour les Réfugiés des Nations Unies pour s'assurer qu'il est en conformité avec les droits des civils selon la loi Internationale", a-t-il ajouté. HRW accuse les militaires birmans de forcer les civils karens a quitter leurs foyers, brûlant leurs villages et leurs réserves de nourriture pour les éradiquer de la zone. En juin, MSF avait dénoncé le rapatriement forcé vers le Laos des Hmong réfugiés dans le camp de Petchabun. Lire notre article du 2 juillet La Thaïlande renvoie les Hmong au Laos dans l'indifférence générale

avec AFP lundi 21 juillet 2008

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale