Vendredi 23 février 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

La mode du blanchiment de pénis enflamme la toile en Thaïlande

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec AFP | Publié le 04/01/2018 à 18:20 | Mis à jour le 04/01/2018 à 18:44
Photo : AFP PHOTO / LELUX HOSPITAL - Un patient se fait blanchir le sexe au laser au Lelux Hospital
Blanchiment penis

Une clinique de Bangkok dont les services de blanchiment de pénis attirent une centaine d’homme chaque mois déchaine les passions en Thaïlande, cet engouement phallique suscitant à la fois confusion et affolement sur les réseaux sociaux du royaume.

Le Lelux Hospital, établissement renommé pour son expertise dans le blanchiment corporel dans un pays obsédé par la couleur de peau, a commencé à proposer le traitement atypique il y a six mois après qu’un client s’est plaint de "zones sombres" dans l'entrejambe.

"Ces jours-ci, beaucoup de gens le demande. Nous avons environ 100 clients par mois, trois à quatre par jour," a confié à l’AFP Bunthita Wattanasiri, une responsable du service Peau et Laser du Lelux Hospital.

L’intervention, qui consiste au blanchiment par laser, a bénéficié d’une large couverture télévisée et sur les réseaux sociaux jeudi après que l’hôpital a diffusé des images d’un homme recevant le traitement.

"Nous devons faire attention car c’est une partie sensible du corps," poursuit Bunthita, ajoutant que la plupart des clients étaient âgés de 22 à 55 ans, parmi lesquels beaucoup étaient issus de la communauté LGBTQ.

Le même hôpital avait déclenché une controverse l’an dernier en faisant la promotion d’un type de soin appelé "Vagin 3D" consistant à utiliser les propres graisses corporelles de la cliente pour rembourrer l'appareil génital et le rendre plus charnu.

Le service blanchiment de pénis coûte environ 540 euros pour cinq séances. Bunthita précise utiliser un très petit laser.

"Je pense que c’est un marché dans lequel il est intéressant d’entrer, cela nous permet de proposer le traitement suprême à nos clients, que ce soit les hommes ou les femmes," estime Bunthita.

Le blanchiment et la décoloration ne sont pas rares dans d’autres parties du globe, et sont largement proposés en ligne.

Mais ils sont particulièrement recherchés en Thaïlande où la publicité pour le blanchiment de la peau a suscité des scandales et des accusations de racisme.

"L’obsession… les gens de nos jours ne peuvent pas accepter leur propre couleur de peau," a réagi un internaute sur Facebook.

Un autre sous le nom de Parin Ruansati a posté : "Oh mon dieu… qu’est-il arrivé au monde ?"

Enfin, un autre a répondu: "pourquoi pas?"

0 CommentairesRéagir
Sur le même sujet