TEST: 2238

Koh Sichang : l’île au débotté

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 22/09/2006 à 00:01 | Mis à jour le 14/07/2019 à 02:42
Photo : Raymond Vergé
Port Koh Sichang

La Thaïlande offre une variétéde destinations "confidentielles" qui ne laissent d'étonner. Ainsi au large de Sri Racha, à 30 km au nord de Pattaya, se trouve Koh Sichang, une petite île singulière et encore préservée des grands flux touristiques 

Koh Sichang est a priori une escale qui ne paie pas de mine. Pourtant son charme est indéniable, et cela commence dès l'embarquement dans une ambiance bon enfant, sur la jetée de Sri Racha.

La plupart des passagers sont des locaux et les quelques étrangers présents affichent une discrétion respectueuse. C'est 40 bahts le fauteuil en plastique, pour tout le monde, départ toutes les heures de 7h à 20h, quarante-cinq minutes de traversée (12 km) au ras des flots à bord de bateaux-navette sans prétention.

A l'approche de l'île, on remarque des dizaines de péniches sagement alignées dans la baie : en effet, l'île sert de point d'ancrage aux cargos internationaux qui y déchargent leurs cargaisons afin qu'elles soient ensuite transportées vers Bangkok, voire Ayutthaya et au-delà, en remontant le fleuve Chao Phraya.

En débarquant, si vous êtes là pour quelques jours, rendez vous dans l'un des quelques hôtels (guest-houses ou bungalows) éparpillés ici et là. Si vous n'avez que la journée à passer, deux solutions s'offrent àvous.

Vous pouvez tout faire à pied, mais alors prévoyez de bonnes chaussures de marche car, à vol de mouette, l'île fait 6 km de long du nord au sud sur 1 km de large. Autrement, il est possible de louer un taxi local : pour un circuit complet, c'est au moins 250 bahts (cinq passagers maximum).

Le seul type de transport en commun est le "saam-lau" (triporteur), appeléaussi "touk-touk" par les touristes (c'est plus folklo). Les tarifs officiels sont disponibles au guichet Information-Police du débarcadère. Notez aussi, par précaution, les horaires des derniers bateaux retournant àSri Racha.

Les trois sites importants àne pas manquer sont le temple chinois construit comme un belvédère, le domaine du palais royal et la plage de Tham Phang.

Raymond Vergé, vendredi 22 septembre 2006

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale