Samedi 22 septembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

PRATIQUE – Ce que les fumeurs et e-fumeurs en Thaïlande doivent savoir

Par Lepetitjournal Bangkok | Publié le 23/08/2017 à 22:00 | Mis à jour le 24/08/2017 à 09:09

Les lois varient bien souvent d'un pays à l'autre, et cela peut parfois concerner des éléments de la vie quotidienne. C'est le cas notamment du vapotage, parfaitement légal dans beaucoup de pays mais interdit en Thaïlande, et de la cigarette. Petit tour d'horizon sur ce qui est interdit et ce qu'il ne l'est pas lorsqu'il s'agit de fumer en Thaïlande.

Un Suisse a été arrêté le 26 juillet pour avoir utilisé une cigarette électronique en public, il risque jusqu'à 5 ans de prison. Quelques semaines avant cela, ce sont deux Thaïlandais et deux Malaisiens qui ont été arrêtés pour ?vente illégale de e-cigarettes ou de e-liquide?.

C'est un fait souvent méconnu ou négligé, mais la cigarette électronique est bel et bien interdite en Thaïlande depuis 2014. Même si aucun texte de loi n'existe à ce sujet, il semblerait que la possession d'une vapoteuse soit passible de 5 ans de prison et/ou d'une amende de 4 fois la valeur de l'objet, tandis que son importation, vente ou production peut entrainer jusqu'à 10 ans de prison.

A l'époque, le ministère de la santé avait invoqué des raisons de santé publique, estimant que ce genre de produit peut constituer pour les plus jeunes une passerelle vers le tabac. Certains experts légaux pensent néanmoins que les lobbys locaux du tabac sont justement derrière cette interdiction.

Pour l'heure donc la seule réglementation thaïlandaise relative à l'action de fumer est le Tobacco Act de 1996, qui ne concerne que les produits à base de feuilles de tabac. En novembre dernier, le site ThaiLawForum annonçait la possible mise en place prochaine d'une réglementation, mais à ce jour la situation n'a pas changé. Les e-cigarettes ne sont donc toujours pas encadrées par aucune loi. Un vide juridique qui crée la confusion, et laisse place à l'arbitraire : on se fait arrêter ici, et pas là.

Un conseiller juridique contacté par lepetitjournal.com a indiqué que si effectivement rien dans les textes n'interdisait la cigarette électronique, dans les faits des arrestations ont effectivement eu lieu le plus souvent à la douane.

Même certains professionnels du voyage se font surprendre. Citée par The Independent, l'agent de voyage Pat Waterton, manager chez Langley Travel, explique au magazine Travel Weekly qu'elle ignorait tout de cette législation avant que son neveu se fasse arrêter et doivent payer £125 (137?) pour avoir une e-cigarette à Bangkok.

Cité par le même article de The Independent, le site du ministère britannique des Affaires Etrangères prévient que "ces objets [e-cigarettes et e-baraku] sont susceptibles d'être confisqués et vous pouvez vous voir infliger une amende ou une peine de prison. La vente ou l'approvisionnement d'e-cigarette et d'objets similaires est également banni et vous pouvez faire face à une lourde amende et jusqu'à 15 ans de prison si vous êtes reconnu coupable?.

Le fumeur et l'espace public

Les fumeurs traditionnels doivent aussi faire attention en Thaïlande. En effet, fumer est interdit dans les lieux publics jusque dans les parcs, sur les quais (de gare, de gare routière ou de métro aérien notamment) ou devant certains grands centres commerciaux. Les contrevenants risquent une amende de 2.000 bahts (et 20.000 pour le gérant si vous vous faites attraper dans un bar ou restaurant).

Sachez également qu'il est interdit de jeter ses mégots dans la rue, ainsi que tout autre déchet, et qu'en enfreignant cette règle vous risquez à nouveau une amende de 2.000 bahts.

De manière générale, il est conseillé de bien vérifier qu'il n'y ait pas de panneaux d'interdiction de fumer à proximité avant d'allumer sa cigarette, et d'éventuellement avoir un cendrier de poche.

En ce qui concerne l'importation de cigarettes dans le royaume, il faut savoir que la limite maximum est de 200 cigarettes (soit une cartouche de 10 paquets) autorisées et détenues sur soi. Le site de France Diplomatie indique que le montant de l'amende peut atteindre plusieurs milliers d'euros.

Marie Goullieux (http://www.lepetitjournal.com/bangkok) jeudi 24 août 2017
{loadposition 728-2_bangkok-article}

0 Commentaire (s)Réagir