TEST: 2238

EVENEMENT – Une nouvelle Fashion Week fastueuse à Bangkok

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 14/10/2011 à 00:00 | Mis à jour le 24/12/2018 à 10:43
Photo : Le défilé K and I a clôturé la Fashion Week samedi (photo courtoisie BICFW)
fashion_week_2011

La première édition de la Bangkok International Couture Fashion Week, qui a réuni les personnalités les plus influentes de la mode thaïlandaise, s'est clôturée samedi dernier par une série de trois défilés somptueux. Placée sous le parrainage notamment des magazines BAZAAR et W5, cette nouvelle Fashion Week contribue d'ores et déjà à faire de Bangkok une capitale de la mode

Sur la terrasse de l'hôtel Royal Orchid Sheraton, les invités de la Bangkok International Couture Fashion Week ? la première Fashion Week consacrée aux pièces uniques et aux tenues de soirées en Thaïlande ? sirotent un cocktail de bienvenue tout en admirant le coucher de soleil sur le Chao Phraya. Puis, dans un étourdissant claquement de talons aiguilles et de talonnettes, tous se dirigent vers les bateaux privés qui font la navette jusqu'au River Promenade, nouveau complexe événementiel où sont installés les podiums. Sur place, les conversations mondaines vont bon train, arrosées au champagne fourni par Siam Winery. Ici, un photographe mitraille une chanteuse aux airs compassés. Là-bas, deux jeunes hommes échangent solennellement des cartes de visite. Les 180 invités, professionnels de la mode, acheteurs ou partenaires, ont été triés sur le volet. "La crème de la crème", annonçait le site de l'événement. Outre la beauté des tenues présentées, une Fashion Week réussie est une affaire de protocole. Un subtil agencement de raffinement et d'exclusivité permet aux participants d'apprécier l'évènement à sa juste valeur.

Des mannequins grimées en Marie-Antoinette

"Avec le magazine W5, nous avons voulu créer un événement d'exception, en parallèle aux défilés prêt-à-porter de Siam Paragorn" explique Kusuma Chaiyaporn, rédactrice en chef d'un autre magazine, Haper's BAZAAR Thaïlande. Dans les coulisses, une centaine de mannequins venus du monde entier, et une trentaine de maquilleurs et coiffeurs attendent fébrilement le coup d'envoi des présentations. Devant le rideau, des chaises nominatives au design fortement influencé par les défilés Dior ont remplacé les bancs entourant habituellement le podium. Pour les défilés de clôture de samedi, les organisateurs ont convié trois des créateurs les plus expérimentés de Thaïlande à exposer au public leur collection Automne-Hiver : K and I, qui propose des vêtements pour jeunes adultes branchés, l'Atelier Pichita dont la présence sur les podiums est aussi rare que précieuse et FLYNOW, marque se caractérisant cette saison par un jeu sculptural sur les proportions.
L'Atelier Pichita a marqué les esprits par un chatoyant mélange d'influences française et exotique. Sur les tapis orientaux, les mannequins prennent la pose, vêtues en improbables Marie-Antoinette ou en danseuses façon Pigalle, les cheveux sertis de plumes colorées et de sequins. L'ex-mannequin et styliste Pichita Boonyarataphan, qui s'exprime dans un français parfait, révèle sa source d'inspiration de sa nouvelle collection : ses souvenirs d'étudiante à la Chambre Syndicale de la Couture à Paris.

Agathe Charnet (http://www.lepetitjournal.com/bangkok.html) vendredi 14 octobre 2011

 

Voir le diaporama des défilés (photo courtoisie BICFW)

 

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale