TEST: 2238

Décès de Paul Chody, un “consul honoraire sur tous les fronts”

Par Catherine Vanesse | Publié le 05/11/2020 à 00:00 | Mis à jour le 05/11/2020 à 02:51
Photo : courtoisie Didier Kieffer - Paul Chody était connu pour sa simplicité, sa gentillesse et son engagement pour sa communauté et ses proches
Deces de Paul Chody, ancien consul honoraire de Phuket

Paul Chody, ancien consul honoraire de Phuket, est décédé le 27 octobre à l’âge de 83 ans. Décrit comme un “bon vivant trempé de gentillesse” il s’était distingué par son engagement lors du tsunami

Homme chaleureux et jovial comme le rappellent ses amis, Paul Chody s’est éteint à Phitsanulok le 27 octobre à l’âge de 83 ans. 

Ancien consul honoraire de France de 2002 à 2007, Paul Chody était un personnage apprécié de la communauté française de Thaïlande et s’était distingué par son action durant le terrible tsunami qui s’était abattu sur la Thaïlande en 2004 ravageant le littoral de la mer d’Andaman.

En tant que directeur de la section fret du groupe Swissair, sa fonction l’avait amené à voyager et à rencontrer des personnes un peu partout dans le monde. À sa retraite dans les années 1990, il s’est installé en Thaïlande, d’abord à Pattaya, puis à Phuket. 

“Toute sa vie, il fut infatigable, un gros nounours, bourru, imposant par sa taille, mais trempé de simplicité et de gentillesse”, écrit Didier Kieffer dont l’amitié avec Paul Chody remonte à plus de 35 ans.

Simplicité est également un terme qu’utilise le conseiller consulaire Christian Chevrier : “Je connaissais Paul depuis 20 ans. À l’époque où il était le consul honoraire de Phuket, il recevait les Français dans sa maison, en shorts, on s’installait autour d’une table de camping et on buvait l’apéro, c’était une autre époque”. 

“C’était quelqu’un avec une certaine bonhomie, un bon vivant”, commente Claude de Crissey. “Par contre, lors du tsunami, il en a bavé! Devoir reconnaître les corps des victimes, à sa place, je ne sais pas comment j’aurais réagi”, ajoute l’actuel consul honoraire de France à Phuket en précisant qu’il n’a pas souvent eu l’occasion de le rencontrer.

“En tant que consul honoraire, il était sur tous les fronts”, précise Christian Chevrier. “Certains disent qu’il était mieux que les autres, c’est clair que c’était un personnage et qu’il donnait beaucoup de son temps, mais il faut être honnête, la communauté française était beaucoup plus réduite à l’époque”, précise-t-il.

“Quelques minutes après la vague meurtrière, Paul s’est précipité au commissariat de police de son quartier et il s’est joint aux forces de sauvetage. Dans la boue, les gravats, les arbres et les maisons abattus, il a tiré des survivants des décombres, lavé des corps sans vie, transporté des blessés vers les hôpitaux. Il a travaillé sans relâche de jour et de nuit. Lorsque les journalistes du monde entier sont arrivés, Paul a répondu en toute simplicité à leurs questions avec sa voix triste d’homme au travail”, raconte Didier Kieffer, à la tête d'ICC, une société spécialisée dans le marketing, le design et l'impression. 

Rattrapé par la limite d’âge de 70 ans pour continuer d’exercer la fonction de consul honoraire, Paul Chody avait décidé de quitter Phuket pour s’installer à Phitsanulok, la ville de son épouse avec qui il a eu des jumeaux, un garçon et une fille aujoud’hui adolescents. Atteint par la maladie, il s’est éteint entouré de sa famille. 

catherine_vanesse-LPJ-Bangkok

Catherine Vanesse

Installée en Thaïlande depuis 2013 après avoir travaillé pendant 8 ans pour RTL Belgique, Catherine a collaboré avec des médias francophones locaux avant de devenir co-rédactrice en chef pour Lepetitjournal.com Bangkok (et correspondante RTL Belgium)
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale