TEST: 2238

CRISE POLITIQUE – Manifestation à hauts-risques des "Rouges" aujourd’hui

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 08/04/2009 à 01:00 | Mis à jour le 16/11/2018 à 03:56
Photo : Les dirigeants de l'UDD espèrent rassembler entre 100.000 et 500.000 manifestants aujourd'hui à Bangkok, la police s'est préparée pour en recevoir 70.000 (Photo LPJ Bangkok.com)
Mobrouges2

Chacun s'interroge sur le nombre de personnes qui se joindra finalement à la manifestation des "chemises rouges"aujourd'hui à Bangkok. Des heurts à Pattaya hier font craindre de vives tensions avec la police ou avec les chemises jaunes du PAD, qui laissent planer le doute sur leur reformation

Les responsables du Front uni pour la démocratie et contre la dictature (UDD) espèrent rassembler 100.000, 300.000 voire 500.000 manifestants dans les rues de Bangkok aujourd'hui. Pour l'instant, quelques centaines de "chemises rouges"gagneraient la capitale en bus et en train depuis les provinces. L'UDD compte sur un rassemblement de masse pour venir à bout du gouvernement d'Abhisit Vejjajiva et forcer deux conseillers privés du Roi à la démission. Dans une intervention télévisée lundi soir, le Premier ministre a affirmé que le gouvernement avait les moyens de contrôler la situation. Il a appelé les Thaïlandais à mettre un terme à la crise politique et s'est dit prêt, si besoin, à prendre des mesures pour rétablir l'ordre.

Le Premier ministre pris à parti hier par les "Rouges"
Pourtant, l'imposant déploiement policier hier aux alentours du lieu de réunion du Cabinet d'Abhisit, transféré à Pattaya, n'a pas empêché de très vives tensions. Quelque 300 "chemises rouges"ont d'abord encerclé l'hôtel dans lequel se trouvait le Premier ministre, l'empêchant d'en sortir pendant plusieurs heures. Une cinquantaine de manifestants a ensuite poursuivi la voiture dans laquelle il s'enfuyait en lui lançant des bouteilles en plastique, avant de s'en prendre physiquement à l'un de ses chauffeurs et aux officiers de police qui l'escortaient. Un incident malvenu, à quelques jours du sommet de l'ASEAN +3, qui se tiendra dans la même station balnéaire.

Incertitudes sur la réaction des "Jaunes"
Les autorités craignent aussi aujourd'hui une possible confrontation entre "chemises rouges"et manifestants de l'Alliance du peuple pour la démocratie (PAD), qui ont menacé de se reformer. Lundi soir, dans la ville de Nakhon Si Thammarat, la rencontre fortuite de 1.000 militants du PAD et de 25 manifestants de l'UDD avait failli tourner à l'affrontement. Mais hier, sur ASTV, la chaîne de télévision pro-PAD, le principal leader des "Jaunes", Sondhi Limthongkul, a déclaré que le groupe ne chercherait pas la provocation et se reformerait uniquement si les "Rouges"s'attaquaient à l'institution royale. Cela laisse libre cours à toutes les interprétations, sachant que l'UDD prévoit de manifester devant les fenêtres de la résidence du conseiller privé du Roi, Prem Tinasulanonda, où campent déjà une garde de volontaires bien décidée à en découdre.

Marie NORMAND mercredi 8 avril 2009

Voir aussi les conseils de prudence de l'Ambassade de France

Plusieurs routes fermées à la circulation
La marche des "Rouges"devrait débuter devant la Maison du gouvernement, pour se diriger vers la résidence du Général Prem. Plusieurs artères de la capitale seront en conséquence fermées à la circulation toute la journée : l'avenue Phitsanulok (de l'intersection Nang Loeng à Thewet);l'avenue Ratchadamnoen Nok (du Palais royal à U-Thong Nai) et le tronçon de Sri Ayutthaya, situé devant Sisao Thewet, la résidence de Prem Tinasulanonda. M.N (LPJ)

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale