ANDY HALL - "Le système en Thaïlande va à l'encontre des normes internationales et mine l'État de droit"

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 14/11/2016 à 23:00 | Mis à jour le 09/01/2019 à 03:20

Même en dehors de la Thaïlande, l'activiste britannique veut continuer à se battre pour défendre les droits de l'homme.

Après onze ans en Thaïlande, Andy Hall a quitté le pays la semaine dernière, craignant pour sa sécurité. Pour autant, l'activiste britannique ne compte pas cesser son combat pour défendre les droits de l'homme.

Actuellement à Paris, Andy Hall s'attend à recevoir d'autres accusations alors que 14 travailleurs birmans qu'il défendait, sont poursuivis pour diffamation pour avoir porté plainte au Bureau de la Commission nationale des droits de l'homme.

“Le système en Thaïlande, surtout le droit et les mesures politiques, va à l'encontre des normes internationales et mine l'État de droit. Ca suffit. J'ai fait partie de ce système pendant onze ans mais maintenant ce n'est plus productif de continuer à en faire partie” explique-t-il au Bangkok Post

“J'arrive à un stade où je ne veux plus être pris dans un système de répression et de corruption. Je peux continuer le même travail en dehors de la Thaïlande, c'est plus facile et ce sera plus bénéfique” continue celui qui, à la sortie de ses études, n'aurait pas imaginé se lancer comme militant des droits de l'homme en Thaïlande.

C.V. (http://www.lepetitjournal.com/bangkok) mardi 15 novembre 2016

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale