Samedi 4 décembre 2021
TEST: 2238

La Thaïlande adoucit ses mesures sur le voyage et le quotidien

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 28/09/2021 à 02:44 | Mis à jour le 29/09/2021 à 04:59
Photo : REUTERS/Athit Perawongmetha
Coucher-soleil-Plage-Thailande-2

La cellule en charge de la gestion du Covid en Thaïlande a annoncé lundi une série d’assouplissements d’ici novembre des restrictions sur le voyage international et dans les zones jugées à risque

Le Centre de gestion de la situation du Covid-19 (CCSA) de la Thaïlande, qui est présidé par le Premier ministre Prayuth Chan-O-Cha, a adopté lundi plusieurs résolutions destinées à assouplir voire lever un certain nombre de mesures sanitaires qui minent l’activité du pays depuis de longs mois. 

Ces décisions doivent encore recevoir dans la journée de mardi l’approbation formelle du cabinet qui regroupe les principaux ministres du gouvernement.

Réouverture de certaines activités, couvre-feu réduit

Sous réserve de l’approbation du cabinet, plusieurs restrictions devraient être assouplies dès ce vendredi dans 29 provinces -dont Bangkok- marquées en "rouge foncé", ce qui correspond à un niveau de contrôle maximal. 

Même si le couvre-feu reste en place dans ces 29 provinces, il sera raccourci d’une heure, de 22h à 4h. Un certain nombre de commerces et d'activités devraient pouvoir rouvrir, telles que les crèches, les bibliothèques, les musées, les salons de massage et spas, les salons de beauté, les cinémas, ou encore les salles de sport. Certains stades en plein air pourront accueillir des spectateurs lors de compétitions dans la limite de 25% de la capacité totale, tandis que dans les stades couverts, seuls les compétiteurs seront autorisés. Les restaurants pourront accueillir des orchestres pour animer leurs (courtes) soirées, même si l’alcool demeure interdit à la consommation sur place.

Assouplissements sur la quarantaine

Aussi, toujours à partir du 1er octobre, les autorités vont réduire la durée de la quarantaine pour les visiteurs arrivant de l’étranger sur l’ensemble du pays, la réduisant de moitié pour la faire passer à sept jours pour les voyageurs vaccinés, et à 10 jours pour les non vaccinés.

Une autre résolution prise par le CCSA lundi est la levée à compter du 1er novembre de la quarantaine obligatoire pour les voyageurs vaccinés dans sept zones touristiques, à savoir des parties de Bangkok, Chiang Mai, Phangnga, Krabi, Hua Hin, Pattaya et Cha-am. 

Ces sites rejoindront les îles de Phuket et Samui ouvertes depuis juillet aux personnes vaccinées dans le cadre de programmes pilotes qui imposent tout de même aux voyageurs un certain nombre de contraintes peu engageantes pour les touristes. Sur les deux premiers mois, Phuket n’a accueilli que 29.000 personnes (environ 1% de sa fréquentation touristique habituelle), dont la majorité étaient des résidents étrangers utilisant le programme pour éviter la quarantaine.

Cela fait 18 mois que la Thaïlande a imposé des restrictions sur les conditions d’entrée sur son territoire. Des mesures qui ont largement contribué à l'effondrement du tourisme, un secteur clé qui avait attiré 40 millions de visiteurs en 2019 et sur lequel repose environ 20% du PIB du royaume.

L'assouplissement des mesures intervient alors que le pays, à la lutte avec une troisième épidémie persistante qui a tué environ 90 personnes en moyenne par jour depuis près de six mois, cherche à accélérer le rythme de la vaccination. Pour l’heure, moins du tiers de la population est complètement vacciné.

À cet égard, le CCSA a également approuvé un plan d'achat de vaccins en vue de rassembler 3,35 millions de doses.

0 Commentaire (s) Réagir