TEST: 2238

Le secteur aéronautique se dit prêt pour la réouverture de la Thaïlande

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 01/11/2021 à 00:00 | Mis à jour le 01/11/2021 à 03:55
Photo : REUTERS/Athit Perawongmetha
Tarmac-Thailande-Suvarnabhumi

Des ingénieurs aux pilotes en passant par les aéroports, le secteur aéronautique thaïlandais s’est préparé pour la grande réouverture, lundi, du pays aux touristes vaccinés, après 18 mois de conditions d'entrée strictes.

Le Premier ministre Prayuth Chan-O-Cha a annoncé en octobre que les voyageurs vaccinés en provenance de 46 pays et territoires seraient autorisés à entrer sans quarantaine à partir du 1er novembre. Entre temps, 17 pays supplémentaires ont été ajoutés à la liste, portant le total a 63 pays et territoires.

"C'est quelque chose que tout le monde attend", a déclaré Puttipong Prasarttong-Osoth, président de l'association des compagnies aériennes thaïlandaises, qui compte sept membres, dont Thai Smile, Thai AirAsia et Thai VietJet Air.

Réveil des avions

Les compagnies aériennes ont réagi sans attendre pour "réveiller" les avions d’une hibernation de plusieurs mois et les ramener de leurs sites de stockage.

"C'est dans notre ADN, c'est facile de revenir et de se réintégrer", s’exclame Banyat Hansakul, responsable de l'ingénierie de Thai AirAsia, faisant référence à la routine de préparation des avions. "C'est comme faire du vélo."

Dans un article pour France Info, le journaliste spécialisé en aéronautique, Frédéric Beniada, explique toutefois qu’il faut en moyenne "compter entre 200 et 300 heures pour ‘réveiller’ un appareil de la famille A320", soulignant qu’"il y a parfois des surprises".

Relance des vols internationaux

Au cours de la crise, Thai AirAsia a maintenu en activité 10 avions de sa flotte de 60 appareils, tandis que Bangkok Airways a continué d’utiliser 13 avions sur 38, principalement pour des voyages intérieurs.

Les deux compagnies aériennes s'apprêtent donc à utiliser davantage d'avions dans les mois à venir, et pour des trajets plus longs, avec des passagers en provenance de pays voisins comme le Cambodge, Singapour ou encore la Malaisie.

Le personnel de la compagnie aerienne Thai Air Asia se prepare pour la reouverture de la Thailande
REUTERS/Athit Perawongmetha

La compagnie nationale Thai Airways a pour sa part mis en place un programme hivernal avec des liaisons Bangkok vers Londres, Munich, Sydney et Tokyo.

"Je suis heureux de voler de nouveau, les touristes reviennent, nous pouvons donc reprendre le travail", se rejouit Wirote Teerawattananon, un jeune pilote thaïlandais de la compagnie AirAsia.

Lourdes pertes dues à la crise du Covid

La Thaïlande qui avait a accueilli environ 40 millions de voyageurs internationaux en 2019, en attend cette année seulement 100.000.

La crise du COVID-19 a coûté à la Thaïlande environ 50 milliards de dollars de revenus touristiques par an, et ses compagnies aériennes ont inévitablement subi de lourdes pertes.

Des pilotes de la compagnie Thai Air Asia se preparent pour la reouverture de la Thailande
Les pilotes de la compagnie Thai AirAsia se disent très heureux de pouvoir voler de nouveau avec l’assouplissement des mesures sanitaires en Thaïlande. Photo REUTERS/Athit Perawongmetha

Thai Airways et sa filiale low-cost Nok Air sont en cours de restructuration sous le régime de la faillite. Une autre compagnie aérienne, NokScoot, est entrée en liquidation l'année dernière.

"J'attends vraiment avec impatience le retour des étrangers", a déclaré Kohchamon Pithayapipat, membre d'équipage de Thai AirAsia. "Les dépenses des voyageurs étrangers peuvent fournir des revenus même aux petites et moyennes entreprises."

7.000 passagers internationaux attendus à Suvarnabhumi

La société Airports of Thailand Plc (AoT), qui gère six aéroports dans le royaume, a indiqué qu’environ 7.000 voyageurs de l'étranger devraient faire partie des quelque 30.000 passagers attendus à l'aéroport de Bangkok, Suvarnabhumi, au premier jour de la réouverture du pays sans quarantaine aux visiteurs étrangers vaccinés de 63 pays.

AoT gère les aéroports internationaux de Suvarnabhumi, Don Mueang, Phuket, Chiang Mai, Chiang Rai et Hat Yai.

À Suvarnabhumi, principal point d'entrée par avion de la Thaïlande, le personnel de l'aéroport a effectué la semaine dernière des simulations d'arrivée de visiteurs pour tester les mesures de contrôle électronique.

"Tous les passagers auront leur code QR vérifié par le Département de contrôle des maladies", a déclaré Kittipong Kittikachorn, directeur général de l'aéroport.

"Il inclura tous les détails sur l'assurance, le certificat de vaccination ou encore la réservation d'hôtel."

Selon le président d'AoT, Nitinai Sirismatthakarn, cité par le Bangkok Post, l'aéroport de Suvarnabhumi devrait accueillir environ 440 vols commerciaux – 230 domestiques et 110 internationaux – et 100 vols cargo ce 1er novembre.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale