Mardi 28 septembre 2021
TEST: 2238

Le FMI revoit ses prévisions de croissance à la baisse pour l’Asie émergente

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 28/07/2021 à 02:56 | Mis à jour le 28/07/2021 à 04:11
Photo : Reuters
Logo-Fonds-monetaire-International

Le FMI a réduit mardi ses prévisions de croissance pour les économies émergentes d'Asie eu égard à la recrudescence des cas d’infection au Sars-CoV-2.

Dans le cadre de la mise à jour de ses Perspectives de l'économie mondiale (PEM), rendue publique mardi, le Fonds monétaire international (FMI) prévoit une croissance de 7,5% cette année pour les économies émergentes d’Asie, soit une baisse de 1,1% par rapport à sa projection précédente en avril.

Sur l’ensemble des économies émergentes du monde entier, les prévisions de croissance n’ont été revues à la baisse que de 0,4 point, ce qui montre l’aspect tout à fait inattendu au premier trimestre de la poussée épidémique de coronavirus qui inquiète ces derniers mois de nombreux pays d’Asie et remet en question toute perspective de reprise.

Dans le même temps, le FMI a revu à la hausse ses prévisions pour les pays avancés, tandis que celles pour l’économie mondiale dans son ensemble restent inchangées avec 6% de croissance attendus cette année. Il prévoit en revanche une décélération de la croissance mondiale à 4,9% l'année prochaine.

L'Asie du Sud-est épicentre de contagion au variant Delta

Le Fonds a réduit de trois points de pourcentage sa prévision pour 2021 pour l'Inde, qui a dû affronter une vague épidémique particulièrement forte, pour la ramener à 9,5%. 

Il a également réduit de 0,3 point sa prévision pour la Chine en 2021, à 8,1%, citant une diminution de l'investissement public et du soutien budgétaire. 

Pour le groupe ASEAN+5, composé de l'Indonésie, la Malaisie, les Philippines, la Thaïlande et le Vietnam, où la recrudescence de la pandémie et les mesures sanitaires pèsent lourdement sur l'activité, le FMI prévoit une croissance à 4,3%, soit 0,6 point de moins que son dernier pointage d’avril.

En revanche, pour 2022, le FMI a relevé sa prévision de croissance pour l'Asie émergente de 0,4 point à 6,4%.

L'Asie du Sud-Est est devenue un épicentre mondial de contagion au variant Delta du Sars-CoV-2, obligeant les pays de la région à imposer des restrictions sur le voyage et des mesures de confinement qui freinent inévitablement la croissance, ruinent le petit commerce et poussent des millions de gens dans la précarité.

"Nous nous attendons à ce que de nouvelles poussées épidémiques et des renforcements de restrictions retardent la reprise économique, en particulier en Asie du Sud-Est", a déclaré Oxford Economics dans une note.

Nous vous recommandons
0 Commentaire (s) Réagir