TEST: 2238

DESIGN - Un écrin thaïlandais à Milan

Par Luc Citrinot | Publié le 23/07/2014 à 22:00 | Mis à jour le 07/07/2021 à 04:57
Thai-Pavilion3-250

La Thaïlande a conquis les faveurs du public pour la beauté de son design au dernier salon international du mobilier de Milan en avril.

On connaît le goût des Thaïlandais pour le confort et l'élégance. Les visiteurs se déclarent souvent surpris de l'élégance des gens que l'on croise dans la capitale et en particulier dans les quartiers de la mode, autour de Sukhumvit.

Associé à de jeunes designers locaux de grand talent, voila que la Thaïlande, sous la houlette du Département Thaïlandais pour la Promotion Internationale du Commerce et du Thailand Institute of Design and Innovation Promotion, commence à devenir une référence dans le monde du design pour sa créativité?

Une longue tradition

Bangkok deviendrait-elle la métropole asiatique des designers d'intérieur ? A voir les bars à la mode, les boutiques de design, les hôtels minimalistes pulluler dans la capitale, on peut penser que oui. D'autant que beaucoup de ces nouveaux espaces qui surgissent aux quatre coins de la métropole sont souvent conçus par des architectes d'intérieur et designers locaux. Le protectionnisme thaïlandais ? qui ferme le marché de l'architecture aux firmes étrangères - a cela de bon. Il est le socle d'une véritable pépinière de jeunes talents.

Lesquels commencent d'ailleurs à s'exposer hors des frontières. Ainsi du 8 au 13 avril dernier, la Thaïlande exportait son savoir faire, sa "Craftalogie thaîe", un audacieux néologisme émanant du designer Eggarat Wongcharit. Avec ce terme, Eggarat veut en fait démontrer que l'artisanat et les technologies savent cohabiter et inspirer les artistes thaïlandais.

"C'est une longue tradition, un sens inné des Thaïs d'associer une exquise élégance à la vie quotidienne, y compris dans des objets tout simples. Un produit thaï n'est jamais 100% industriel. Il porte en lui toujours une touché humaine. Car les Thaïlandais ne sont jamais aussi talentueux que lorsqu'ils combinent leur agilité à leur passion", explique le designer.

Déjà dans les premières rencontres entre Siam et Royaume de France, les ambassadeurs français s'émerveillaient du raffinement de la cour du Siam. Ce raffinement est désormais accessible à tous. L'abondance des matériaux, leur coût relativement bon marché permet en fait à de nombreux jeunes thaïlandais d'exprimer leur créativité.

La Thaïlande en bonne place au plus grand d'Europe

Au Salon International du Mobilier de Milan (Salone Internazionale del Mobile di Milano), le plus grand d'Europe, la Thaïlande avait ainsi battu pavillon à travers son espace Craftologie. Présent en fait pour la quatrième année, le pavillon thaï attire de plus en plus d'intérêt chaque année, déjà par son design extérieur -l'oeuvre de Slow Hand Design, l'entreprise d'Eggarat Wongcharit- mais surtout par les pièces que l'on y expose.

Le pavillon, situé à Superstudio Piu, l'un des lieux off-shore de la capitale italienne de la mode et du design durant le salon, présentait ainsi 7 "Prodiges" thaïlandais avec les créations des studios de design d'Anon Pairot, Dots Design  Studio, Korakot, Labrador, Srinlim, Thinkk Studio et Qualy. Chacun était présent pour expliquer le concept des objets présentés.

Les visiteurs avaient également l'opportunité de se renseigner sur les lieux de la créativité contemporaine avec des débats et échanges avec les designers eux-mêmes mais aussi le Département pour la Promotion Internationale du Ministère du Commerce. "On constate un intérêt croissant pour la production de design thaï", indiquait durant le salon ML Kathakong Thongyai, Directeur du Département, le DITP, qui soutient depuis quatre ans cette initiative.

Lampes, bijoux, vaisselle, chaises et fauteuils, bambous, bois précieux, métal, effeuillé d'or, verre, papier et soie. Pendant une semaine, Milan est tombé sous le charme de la Thaïlande. Comme beaucoup d'autres du reste?

Luc CITRINOT  jeudi 24 juillet 2014 

Luc Citrinot

Luc Citrinot est journaliste et notamment rédacteur en chef de la rubrique Asie-Pacifique pour le site internet spécialisé TravelDailyNews. Il vit à Bangkok depuis une quanizaine d’années.
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale