Mardi 11 mai 2021

ASEAN, Chine, Corée, Japon, unissent leurs forces face à la crise

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 04/05/2021 à 02:15 | Mis à jour le 04/05/2021 à 02:53
Photo : REUTERS / Kim Kyung-Hoon / File Photo
Foule dans le metro de Tokyo durant la pandemie de covid-19

Les ministres des Finances et les gouverneurs des banques centrales de l'ASEAN, de la Chine, du Japon et de la Corée du Sud ont promis lundi de renforcer la coopération financière régionale en vue de réaliser une croissance économique résiliente, inclusive et durable malgré la pandémie de COVID-19.

Dans une déclaration conjointe publiée à l'issue d'une réunion en ligne en marge des réunions annuelles de la Banque asiatique de développement (BAD), les ministres se sont engagés à parvenir à une reprise économique inclusive, à préserver la viabilité budgétaire à long terme et à maintenir la stabilité financière.

Les sujets tels que la réponse à la crise du coronavirus, la couverture santé universelle, le changement climatique, les infrastructures de haute qualité et la transparence et la durabilité de la dette dans les pays émergents d'Asie figureront en tête de l'ordre du jour des réunions de la BAD, a déclaré le ministre japonais des Finances, Taro Aso.

"Nous nous attendons à un rebond en 2021 alors que la reprise s’accélère et que les déploiements de vaccins permettent une ouverture progressive de nos économies", indique un communiqué. "La reprise semble inégale à travers [la région] et à l'intérieur des pays, et elle est exposée à des risques potentiellement élevés, parmi lesquels la propagation de nouveaux variants et les écarts dans les rythmes de vaccination [d’un pays à l’autre]."

La Chine, le Japon et la Corée du Sud ont déclaré qu'ils exploreraient de "nouvelles initiatives" pour renforcer le filet de sécurité financière régional lors de la réunion en ligne avec l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN).

L'ASEAN comprend le Brunei, le Vietnam, le Laos, le Cambodge, la Thaïlande, la Birmanie, la Malaisie, Singapour, l'Indonésie et les Philippines.

Les différents responsables des finances se sont engagés à utiliser tous les outils à leur disposition pour assurer une reprise économique durable et à normaliser progressivement leur politique expansionniste tout en atténuant les risques de "falaise budgétaire".

Le ministre Taro Aso a souligné aux journalistes qu'il trouvait significatif que les responsables aux commandes des finances des pays la région "réaffirment ainsi l'importance d’une coopération financière".

Lors de leur dernière réunion virtuelle en septembre, les ministres des Finances et les gouverneurs des banques centrales de l'ASEAN, du Japon, de la Corée du Sud, et de la Chine (ASEAN + 3), avaient promis de donner un nouvel élan à l'Initiative de multilatéralisation de Chiang Mai (CMIM).

La CMIM joue un rôle crucial dans le maintien de la stabilité financière régionale en permettant aux économies membres, à savoir l'ASEAN + 3 et Hong Kong, d'exploiter des lignes de swap (échange de devises) pour se procurer les devises nécessaires.

Les responsables des finances de l’ASEAN+3 ont également souligné leur engagement à soutenir le commerce et l'investissement multilatéral ouvert et fondé sur des règles au sein de la région.
 

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Vienne Appercu
POLEMIQUE

La lutte contre les fémicides en Autriche devient une priorité

Les fémicides ont atteint un niveau préoccupant en Autriche sans pour autant déclencher la prise de conscience nécessaire. Une réaction forte est attendue lors de la table ronde de mercredi.