Jeudi 20 septembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

TENDANCE – A Bangkok, les cafés aux animaux sauvages séduisent et inquiètent

Par Lepetitjournal Bangkok | Publié le 10/05/2017 à 22:00 | Mis à jour le 09/02/2018 à 08:16
Animal-Cafe-450

Les cafés proposant d’approcher des animaux exotiques en leur sein séduisent de plus en plus les touristes en Thaïlande. Cependant, les défenseurs des animaux craignent une prolifération du trafic d’espèces.

Cette tendance est aussi attirante que préoccupante, révèle le site The Nation. Récemment, au moins quatre cafés d’animaux exotiques ont ouvert leurs portes à Bangkok.

Little Zoo Cafe dans la province de Nonthaburi au nord de Bangkok, propose la revente des ratons-laveurs, de fennecs ou encore de  renards argentés. The Animal Cafe, niché dans le quartier calme de Sathu Pradit, près de Rama 3 et Narathiwat, expose une chouette au visage blanc ainsi que des caracals et un serval.

Le Zoota Bistro, logé dans un centre commercial sur Ramintra dans le nord de Bangkok, propose une rencontre avec un singe écureuil sud-américain, un wallaby et un sphynx chat sans poil.

Le concept séduit fortement les touristes qui peuvent approcher de près des créatures qu’ils ne voient généralement que de loin. Néanmoins il inquiète les défenseurs d’animaux qui craignent que le trafic et la contrebande d’animaux sauvages ne s’aggrave.
 
Selon le défenseur activiste de la faune Edwin Wiek, fondateur de la fondation Wildlife Friends , la progression de cette tendance peut nuire à la santé et inquiéter les animaux. Les hiboux, par exemple, sont nocturnes par nature, mais "si vous les gardez éveillés toute la journée, ils seront tellement fatigués qu'ils dormiront la nuit", a-t-il déclaré sur le site The Nation.

Athit Samatiyadekul, le copropriétaire de l’Animal Cafe, explique que ses opérations sont toutes légales. Il dit notamment avoir acheté un raton dans un dépôt de fourrure pour 35.000 bahts. "Nous leur donnons de la nourriture. Nous leur donnons un travail. Et nous leur donnons de l'amour", a-t-il déclaré au Sunday Times. Son café a ouvert l'année dernière et  compte environ 300 iguanes, quelque 80 tortues géantes, des arowanas et des malamutes d’Alaska.

Ces cafés viennent s’ajouter à ceux proposant déjà des activités avec des animaux domestiques comme les chats ou les chiens principalement.

Selon un rapport de 2013 sur le commerce illégal de la faune fourni par l'Office des Nations Unies contre la drogue et les crimes, la Thaïlande est "un grand consommateur et expéditeur d'animaux de compagnie et des objets de luxe". Ceci est notamment lié à la hausse des ventes illégales d’animaux sur Internet et pose la question d’adapter la loi à ces nouvelles pratiques de contrebande. 

L.H. () jeudi 11 mai 2017
{loadposition 728-2_bangkok-article}

0 Commentaire (s)Réagir