Samedi 21 septembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Marche contre le racisme : le périple d’un homme de 95 ans

Par Sarah Nicoud | Publié le 28/03/2019 à 02:12 | Mis à jour le 28/03/2019 à 02:33
Le Petit Journal Auckland

À Auckland, en Nouvelle-Zélande, un homme de 95 ans a pris pas moins de 4 autobus pour participer à la marche contre le racisme, dimanche 24 mars 2019. Un périple colossal pour cet ancien combattant qui souhaitait exprimer son soutien à la communauté musulmane à travers cette marche solidaire « Love Aotearoa, Hate Racism ».

Il est 10 heures du matin lorsque John Sato, 95 ans, débute son périple, bien décidé à rejoindre le rassemblement solidaire place Aotea. Cet ancien combattant qui a du prendre quatre autobus différents et parcourir des dizaines de kilomètres fera preuve d’une motivation à toute épreuve pour rejoindre les autres manifestants, plusieurs heures après son départ. 

 

Le Petit Journal Auckland
John Sato. Crédit photo : Liu Chen / RNZ

 

Après la manifestation, John Sato a été raccompagné chez lui par un officier de police particulièrement touché par cette démarche courageuse. La planète toute entière salue aujourd'hui son action honorable. 

 

(source : radioNZ.co.nz)

 

44495340_10215115051863043_5136023541547794432_o

Sarah Nicoud

Après son aventure Australienne il y a deux ans, Sarah part à la conquête de la Nouvelle-Zélande pour une expérience de vie enrichissante. Elle est heureuse de partager avec les lecteurs du Petit Journal Auckland sa curiosité vis-à-vis de l’actualité.
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

PRIX DU PUBLIC

NZ's French Business Awards 2019

Organisées pour la toute premiere fois par Le Petit Journal Auckland et la FNZCCI, les Trophées "Business Français de Nouvelle-Zélande" mettent a l'honneur l'excellence & l'art de vivre à la Française

Expat Mag

Munich Appercu
TRADITIONS

INSOLITE - Les petits secrets de l'Oktoberfest

L'Oktoberfest est connue dans le monde entier. Certes. Mais certains chiffres et certaines anecdotes sont pourtant passés sous silence ou tombés dans l'oubli. En voici un florilège.

Sur le même sujet