Mardi 16 octobre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Les Français à la carte :  Jonathan et Amandine, Managers chez Amano

Par Le Petit Journal Auckland | Publié le 31/05/2018 à 07:56 | Mis à jour le 01/06/2018 à 04:51
Photo : Photo by McKinney+Windeatt Architects
AMANO restaurant Top 50 Metro à Auckland

Jonathan Lefevre et Amandine Paon, Managers chez Amano

Le Petit Journal Auckland est allé à la rencontre des Français du Top 50 Metro Magazine. Chefs, restaurant managers, sommeliers, ils travaillent dans les meilleurs restaurants d’Auckland. Qui sont-ils ? Que font-ils ? Ils répondent à nos questions.

Jonathan et Amandine forment une équipe. L'un travaille le midi, l'autre le soir. Chacun se complète. Il faut dire que chez Amano, c'est immense et ça grouille. Il faut être organisé. Et pour être organisé, c'est organisé. Un personnel si nombreux que chacun est disponible et vous met à l'aise, même quand la salle est surbookée. C'est ça la pâte d'Amano, simplicité et bienveillance dans l'élégance. Décoration distinguée dans un style industriel. Cuisine fine dans une vaisselle brute. Chez Amano on est attaché au produit, on n'essaie pas de le maquiller. Et c'est de la même façon qu'Amandine et Jonathan se sont livrés à nous.

 

Le Petit Journal Auckland : Bonjour Jonathan et Amandine, vous êtes aujourd’hui managers chez Amano, quels ont été vos parcours ?

Jonathan : J’ai débuté en bas de l’échelle quand je suis arrivé à Auckland car toutes mes expériences professionnelles précédentes n’avaient pas de rapport avec la restauration. J’ai été embauché par le HipGroup quand ils ont ouvert leurs premiers sites à Britomart, The Store, Ortolana et Milse. Parfois je me dis que j’étais au bon endroit au bon moment. J’ai progressé assez vite. Après un peu plus d’un an je suis devenu le manager de Ortolana. Trois ans plus tard, les propriétaires m’ont proposé de passer chez Amano et de m’impliquer dans l’ouverture de ce nouveau restaurant en tant que manager.

Amandine : J’ai commencé à travailler pour Hipgroup il y a maintenant un peu plus de trois ans. J’ai commencé en tant que serveuse au Store Britomart, j’avais seulement un an d’expérience dans la restauration en France. Hipgroup m’a offert la possibilité d’évoluer très rapidement car à peine un an et demi après on ouvrait Amano, et seulement deux mois après je devenais day manager du restaurant, so far so good.

 

Photo : Amandine, Manager chez Amano ©Candida Rolla
Photo : Amandine, Manager chez Amano  ©Candida Rolla

 

En quelques mots, comment décririez-vous votre métier ?

J : C’est un métier humain, parfois assez intense, mais toujours gratifiant.
J'ai été dans l'événementiel avant. Travailler dans un restaurant busy comme Amano me donne cette impression d’accueillir une fête.

A : On est là pour être sûr que les customers sont satisfaits et ont passé un bon moment avec nous. Et c’est le cas dans 99% des cas, grâce aux chefs avec qui nous travaillons et qui font un travail exceptionnel.

 

Qu’est-ce que Amano ?

J : Amano est un restaurant contemporain d’inspiration italienne qui ne sert que des produits frais locaux de Nouvelle Zélande. Nous avons notre propre boulangerie, notre boucherie, les pâtes sont faites quotidiennement. Nous avons aussi une ferme à Kumeu où nous cultivons les fruits et les légumes que nos chefs veulent utiliser.

A : Amano c’est un peu la cerise sur le gâteau d’Hipgroup, le petit bébé qui a grandi très vite. C’est un restaurant où les gens aiment venir manger et passer un bon moment. Ils peuvent juste venir pour un casual déjeuner ou un fancy diner. Et comme on change le menu deux fois par jour, il y a toujours quelque chose de nouveau à découvrir.

 

Quelle est votre vision de la Nouvelle Zélande au niveau de la gastronomie ?

J : La Nouvelle-Zélande, et spécialement Auckland, est assez jeune dans le monde de la gastronomie un peu plus recherchée. C’est un marché plein de possibilités.

A : Ici j’ai l’impression que c’est en constante évolution, il y a toujours un nouveau restaurant qui ouvre et qu’il faut découvrir. J’adore le concept des fusion restaurants aussi, c’était quelque chose de complètement nouveau pour moi quand je suis arrivée en Nouvelle-Zélande il y a quatre ans et je suis fan.

 

Photo : Jonathan, Manager chez Amano ©Candida Rolla
Photo : Jonathan, Manager chez Amano  ©Candida Rolla

 

Les tips du manager

Quel est votre plat signature ?

A : On n’en a pas vraiment de signature dish à Amano. On change le lunch et le diner menu tous les jours, alors c’est un peu ça notre spécialité.

J : Le menu change quotidiennement selon les saisons et les livraisons par nos fournisseurs. Cependant, les tortellini à la langoustine avec une sauce aux citrons préservés sont l’un de nos plats les plus populaires en ce moment.

Votre adresse préférée ?

J : Ponsonby Road Bistro pour un confit de canard ou The Caretaker pour un Negroni plus tard dans la nuit.

A : J’aime beaucoup Azabu sur Ponsonby, c’est certainement mon fusion restaurant préféré (Japonais et Péruvien). Une supère adresse pour un dîner inoubliable.

Le produit kiwi qui vaut le détour ?

A: Ah ah ! je pense que le vin néo-zélandais n’est pas assez connu en France et c’est dommage car il est vraiment bon et mérite plus d’attention.

Un mot pour celles et ceux qui démarrent leur carrière à l'international ?

J : Etre ouvert d’esprit et savoir écouter, s’adapter sans prendre aucune critique personnellement.

A: Ne pas se laisser déborder par ses peurs et foncer. Au pire, ça ne marche pas mais on aura appris quelque chose de l’échec. Au mieux, ça marche et c’est tout gagné. La vie est trop courte pour ne pas essayer et après tout le plus important, c’est de n’avoir aucun regret !

Nous vous recommandons

Le Petit Journal Auckland

Le Petit Journal Auckland

Pour tout savoir sur l'actualité à Auckland et la vie de la communauté française et francophone expatriée en Nouvelle-Zélande : culture, emploi, sorties, bons plans... News, city-guide and up-to-date event calendar in Auckland.
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Auckland ?

IDÉE SORTIE

Agenda des sorties du 15 au 21 octobre

Auckland, on l’aime, on l’adore même. Mais en profiter pleinement n'est pas toujours à la portée de tout le monde. Le Petit Journal Auckland en est bien conscient.

Sur le même sujet