Lundi 28 mai 2018
Auckland
Auckland
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Les Français à la carte : Leslie, Head Chef chez Apéro

Par Le Petit Journal Auckland | Publié le 12/05/2018 à 20:53 | Mis à jour le 13/05/2018 à 07:38
Photo : Leslie Hottiaux, Head Chef chez Apéro ©Candida Rolla
Apéro Metro Top 50 Leslie

Leslie Hottiaux, Head Chef chez Apéro

 

Le Petit Journal Auckland est allé à la rencontre des Français du Top 50 Metro Magazine. Chefs, restaurant managers, sommeliers, ils travaillent dans les meilleurs restaurants d’Auckland. Qui sont-ils ? Que font-ils ? Ils répondent à nos questions.

Rencontrer Leslie à Apéro, c’est un peu partager un moment en famille. Chef mais aussi propriétaire du lieu, cette jeune Française nous accueille dans la simplicité et l’authenticité. Tout ici a été fabriqué maison : du bois sur les murs aux tables en passant par les bouteilles suspendues. Cette décoration chaleureuse et familiale accompagne tous les soirs une cuisine appréciée, reconnue et conviviale. Ce restaurant a tous les ingrédients de la réussite. Il est famille, gastronomie, France, partage, amitié et Nouvelle-Zélande. Il est à l’image de Leslie. C’est au coin de son bar que nous partageons un moment avec la seule chef française sélectionnée par le Top 50.

 

Le Petit Journal Auckland : Bonjour Leslie, tu es aujourd’hui Chef chez Apéro, quel a été ton parcours ?

Leslie Hottiaux : J’ai fait l’école hôtelière de Toulouse. J’ai travaillé quelques années en France puis je suis partie à l’étranger. Je suis arrivée en Nouvelle Zélande en 2010, j’ai travaillé à The Grove pendant 3 ans, puis Ile de France (il n'existe plus mais c’était un super restaurant à New Market) et enfin Baduzzi. Puis en Novembre 2014, mon copain et moi avons ouvert Apéro ! En 2016 j’ai remporté la demie finale du best young chef by San Pellegrino du coup j’ai représenté l’Océanie à Milan. Et il y a 1 an je suis devenue maman !

 

En quelques mots, comment décrirais-tu ton métier ?

Question pas évidente, mais je dirais : vouloir faire plaisir aux autres. Intense et passionné mais surtout gourmand. 

 

Qu’est-ce que Apéro ?

Apéro c’est la définition de notre endroit idéal lorsque l’on sort. Convivial, qui propose du bon vin et really good food. Apéro, on peut y venir juste pour un verre de vin et une terrine ou y passer toute une soirée. 

 

Quelle est ta vision de la Nouvelle Zélande ?

Ma vision… Pays très accueillant pour ma part, chaleureux… Les gens ne se plaignent pas comme en France… Beau et sauvage … Bref moi ici tout est positif, bien que la vie coûte chère à Auckland.

 

Et au niveau de la gastronomie ?

La gastronomie en Nouvelle Zélande a énormément changé depuis que je suis arrivée… Et en bien ! Aujourd’hui on peut trouver tous les ingrédients auxquels on peut penser (à part un qui me manque beaucoup ici : le foie gras !)

Nous avons de très bons restaurants avec des chefs créatifs et dans l’air du temps… La compétition est énorme, des restaurants ouvrent presque toutes les semaines. Les gens voyagent de plus en plus, ce qui ouvre leur vision sur la gastronomie.

En revanche beaucoup de ces restaurants restent médiocres sur Auckland. Ils s’inspirent de l’étranger et essaient d’ouvrir leur porte en proposant un service de qualité très moyen.

 

3 questions pour finir :

Quel est ton plat signature ? La charcuterie et la saucisse maison que l’on vend au mètre.

Ton adresse préférée ? Cocoro, j’adore la cuisine Japonaise.

Le petit tips du Chef : le produit kiwi qui vaut le détour ? Bonne question… il m’a fallu du temps pour y répondre mais je dirais le feijoa ! Et la Mince & Cheese pie [rires].

 

Le Petit Journal Auckland

Le Petit Journal Auckland

100 % lifestyle & actus, Le Petit Journal Auckland est LE média numéro 1 et incontournable pour tous les francophones attachés à la Nouvelle-Zélande !
0 CommentairesRéagir

Actualités

HISTOIRE

Tout savoir sur le Bastion Point !

En 1978, prenait fin un des événements emblématiques de la question des terres maories. The Bastion Point, ou les 506 jours d'occupation et de protestation maories contre la Couronne fêtait ces 40 ans

Sur le même sujet