Mercredi 19 septembre 2018
Auckland
Auckland
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Les Français à la carte : Alexiane, General Manager chez Azabu

Par Le Petit Journal Auckland | Publié le 27/06/2018 à 10:38 | Mis à jour le 28/06/2018 à 11:48
Photo : Alexiane Sikoski, General Manager chez Azabu @Candida Rolla
Azabu top 50 auckland


Alexiane Sikoski, General Manager chez Azabu

 

Le Petit Journal Auckland est allé à la rencontre des Français du Top 50 Metro Magazine. Chefs, restaurant managers, sommeliers, ils travaillent dans les meilleurs restaurants d’Auckland. Qui sont-ils ? Que font-ils ? Ils répondent à nos questions.

Azabu c'est l'élégance du Japon et la chaleur du Pérou. C'est dans une atmosphère feutrée qu'Alexiane, en tailleur noir, nous accueille. Le restaurant est déjà en service: autour de nous les serveurs de toutes nationalités s'affairent. On ne rigole pas avec la qualité ici. De la cuisine à la table, tout doit être parfait pour une expérience inoubliable de partage culinaire et culturel. Mais c'est avec calme et bienveillance qu'Alexiane prend le temps de nous raconter son histoire un peu particulière.

 

Le Petit Journal Auckland : Bonjour Alexiane, tu es aujourd'hui General Manager chez Azabu. Passionnée par la sommellerie, tu es également en charge de la carte des vins. Pourtant avant de quitter la France, tu travaillais dans un tout autre secteur. Peux-tu nous rappeler quel a été ton parcours avant d'arriver jusque là ? 

Alex Sikoski : Avant de partir à l'étranger, je travaillais pour un journal en France en tant que graphiste-maquettiste. Pour moi la restauration a commencé en Australie lors de mon premier WHV il y a presque 7 ans. Comme mon anglais n'était pas bon, j'avais trouvé un "petit boulot" dans un restaurant à Sydney, pour financer mon voyage. J'ai eu la chance de bosser avec des gens passionnés qui m'ont donné le goût du métier et m'ont inspirée. En 2015, j'ai travaillé aux côtés d'un sommelier mexicain, Edmundo, qui m'a donné envie d'approfondir mes connaissances dans le domaine du vin. C'est ainsi que j'ai repris mes études à Auckland, il y a 2 ans maintenant, dans la sommellerie. Il y a peu, le poste de general manager à Azabu était vacant... J'etais au bon endroit, au bon moment !

 

Pourquoi avoir choisi la restauration ? Ta reconversion a-t-elle été facile ? 

Je ne dirais pas que j'ai "choisi" la restauration, c'est plutot la restauration qui m'a choisie ! J'ai vraiment recommencé au bas de l'échelle à vrai dire. J'ai monté les échelons petit à petit, en m'impliquant toujours à 100% dans ce que je fais. Il ya toujours des remises en questions lors d'une reconversion. Cependant les choses se sont faites très naturellement dans mon cas. Je me suis toujours sentie très épanouie dans ce métier.

 

As-tu rencontré des difficultés particulières dans ce processus en tant qu'expatriée ?

Comme je n'ai jamais travaillé dans la restauration en France, j'ai tout appris en Australie et Nouvelle-Zelande, du coup je n'ai pas eu de problème d"expatriée". On a la chance de faire un métier qui est très cosmopolite. C'est vraiment très enrichissant. Par exemple, à Azabu, il y a  8 nationalités différentes dans l'équipe !

 

En quoi consiste ton rôle chez Azabu ?

En tant que general manager mon rôle est d'assurer le bon déroulement des opérations. Il y a beaucoup d'aspects différents à ce métier, on ne s'ennuie jamais ! Recruter les équipes, les former, gérer les relations avec la cuisine, l'aspect financier mais aussi le marketing. C'est un peu comme être à la tête d'une entreprise, tu supervises au jour le jour et sur le long terme.

 

Qu’est-ce que Azabu ?

A Azabu on propose une cuisine Nikkei, japonaise-péruvienne, avec un accent sur des plats modernes 'Tokyo-style'. Ici c'est un peu ambiance tapas, avec des plats qui sont faits pour être partagés. Dans notre carte des boissons, il y en a pour tous les goûts avec plus de 80 sakés, des cocktails créatifs, une carte des vins éclectique et plus de 40 whisky japonais à découvrir !

 

Quelle est ta vision de la Nouvelle-Zélande en tant que pays d'expatriation ? Penses-tu que ce soit un endroit propice pour recommencer sa vie ?

L'idée n'est pas forcément de "recommencer" sa vie mais plutôt de la continuer, et ce de manière différente. C'est un pays en plein essor avec plein de possibilités.

 

Les tips du manager

Quel est ton meilleur vin à la carte ? Je ne peux en choisir qu'un ? Hum.. Prophet's Rock Pinot Noir est un de mes meilleurs vins à la carte, un Pinot élégant et fruité, avec une bonne balance.

Ton adresse préférée ? Un restaurant : Apéro ! Super petit restaurant à K-road, j'adore y aller dès que j'ai l'occasion, Mo a toujours un nouveau vin sympa à faire découvrir, et la cuisine est top ! Autrement, Great Little Vineyard à Remuera est la meilleure adresse pour acheter une bonne bouteille de vin.

Le domaine néo-zélandais qui vaut le détour ? Il y en plein ! Chaque région a ses petites pépites. L'une de mes plus belles découvertes reste le vignoble De La Terre à Hawkes Bay, qui fait des vins avec une belle expression de terroir, intense et complexe.

Un mot pour celles et ceux qui souhaitent, comme toi, se reconvertir lors d'une expérience à l'étranger ? Chaque expérience est différente, mais je dirais qu'il ne faut pas avoir peur de commencer bas, et surtout ne pas avoir peur de s'adapter et de changer/ faire évoluer sa manière d'exercer son métier. Ici, ton attitude est plus importante que tes diplômes et ton expérience, alors je dirais que le petit tips, c'est vraiment d'avoir le sourire et la bonne humeur au quotidien !
 

Nous vous recommandons

Le Petit Journal Auckland

Le Petit Journal Auckland

100 % lifestyle & actus, Le Petit Journal Auckland est LE média numéro 1 et incontournable pour tous les francophones attachés à la Nouvelle-Zélande !
0 Commentaire (s)Réagir