Samedi 18 septembre 2021

La Nouvelle-Zélande veut devenir un pays non-fumeur d'ici 2025

Par Juliette Sbranna | Publié le 19/04/2021 à 12:55 | Mis à jour le 20/04/2021 à 12:02
Photo : La Nouvelle-Zélande veut devenir une immense zone-non fumeur d'ici 2025.
La Nouvelle-Zélande veut devenir une immense zone-non fumeur

La Nouvelle-Zélande veut devenir une immense zone-non fumeur en limitant la vente de cigarettes à certains magasins ou pharmacies, en interdisant les filtres dans les cigarettes ou encore en baissant le taux de nicotine. Si certains prévoient d'arrêter de fumer grâce à ces actions, d'autres préfèreraient toutefois qu'ont les laisse tranquille.

La décision de vendre les cigarettes dans les pharmacies est perçue comme contradictoire et si certaines personnes veulent vraiment fumer, ils le feront. Pour l'étudiant Connor Knell, interdire n'est pas efficace, il faudrait plutôt prévenir. « Chaque drogue interdite, les gens trouveront un moyen de l'obtenir. Mais le gouvernement doit décider s'il veut la garder visible afin de faire de la prévention ».

Si les substances sont si dangereuses, pourquoi les vendre dans un établissement médical. En revanche pour George Laking, oncologue, enlever les filtres est une bonne idée :« les filtres aggravent probablement la situation en semblant accroître la sécurité, de sorte que les gens se croient protégés alors qu’en fait, ils ne le sont pas. Enlever le filtre rendrait la réalité plus apparente.» Autre mesure, si vous êtes nés après 2004, vous pourriez ne plus avoir le droit de vous acheter des cigarettes

Le plan Aotearoa semble pour l'instant porter ses fruits. Selon Murray Laugesen, administrateur de l’organisation Anti-tabac And Smoking NZ, on achète de moins en moins de cigarette. 17 % en moins entre les années 2015 et 2019. Les principales causes seraient la hausse du prix du paquet (16,39 $ le paquet en 2011 contre 41,89 $ aujourd’hui), mais également l'augmentation du vapotage.

Les Néo-Zélandais sont invités à « fournir une réponse » sur le plan d’action. Les résidents auront jusqu’au 31 mai pour faire part de leurs réflexions sur la question avant qu’elle n’entre dans la phase suivante vers l’adoption du droit.

 

Nous vous recommandons
LPJ Auckland logo

Juliette Sbranna

Rédactrice web @ Le Petit Journal Auckland I Vous souhaitez faire parti de la rédaction ? Écrivez-nous à auckland@lepetitjournal.com
0 Commentaire (s) Réagir