Jeudi 4 juin 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

La Nouvelle-Zélande rejoint le traité de désarmement nucléaire

Par Lepetitjournal.com Auckland | Publié le 14/05/2018 à 22:20 | Mis à jour le 15/05/2018 à 03:47
Photo : le Ministre Winston Peters annonce l'entrée du pays dans le nouveau traité anti-nucléaire
winston_peters

Le Ministre des affaires étrangères, Winston Peters a annoncé hier que la Nouvelle-Zélande se joindra à un nouveau traité international d'interdiction des armes nucléaires. 

Selon le ministre du gouvernement, "Ce traité est le premier traité international qui condamne formellement les armes nucléaires et qui vise à leur élimination totale".

Cet accord international a été signé par 120 pays dont la Nouvelle-Zélande à New York en septembre 2017. Avant d'être ratifié par la Nouvelle-Zélande, et ainsi d'entrer en vigueur, le texte sera passé au crible par un groupe de travail parlementaire.


Comme le souligne Mr Peters "Se joindre au traité est une avancée logique pour la Nouvelle-Zélande qui a depuis longtemps une politique anti-armes nucléaires." Il a ensuite ajouté que la ratification de ce traité traduit la volonté déjà ancienne du pays de voir un monde sans ce type d'armement.

Nous vous recommandons

le petit journal auckland

Lepetitjournal.com Auckland

Pour tout savoir sur l'actualité à Auckland et la vie de la communauté française et francophone expatriée en Nouvelle-Zélande : culture, emploi, sorties, bons plans... News, city-guide and up-to-date event calendar in Auckland.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Auckland

ÉVÉNEMENT

Queen's Birthday, une tradition so British !

Lundi 4 juin c'est férié (YES !!!), mais savez-vous pourquoi? L'anniversaire de la Reine? Sauf que sa Majesté est née le 21 avril! Le petit journal revient sur l'histoire du Queen's official Birthday.

Expat Mag

Hong Kong Appercu
POLITIQUE

Les Hongkongais défient l’autorité pour commémorer Tiananmen

Dans un contexte de tension extrême du au coup de force de Pékin pour changer la constitution, des dizaines de milliers de Hongkongais sont venus commémorer Tiananmen, au risque de se faire arrêter