Huawei banni de la Nouvelle-Zélande

Par Lepetitjournal.com Auckland | Publié le 04/12/2018 à 04:05 | Mis à jour le 04/12/2018 à 04:16
Photo : Shutterstock
huawei banni de la nouvelle zélande

Après les Etats-Unis et l’Australie, c’est au tour de la Nouvelle-Zélande d’interdir l’utilisation des équipements Huawei pour développer le réseau 5G.

En justifiant cette décision par de potentiels problèmes technologiques, le ministre néo-zélandais de la justice Andrew Little écarte les rumeurs selons lesquelles il s’agirait en fait d’un risque de sécurité nationale :"Il ne s'agit pas du pays, et même pas particulièrement de l'entreprise. Il s'agit de la technologie qui est proposée", a-t-il déclaré à la radio nationale.

Pourtant, l’opérateur Spark a fait savoir que les services de sécurité néo-zélandais lui avaient affirmé qu’il s’agissait de “risques significatifs pour la sécurité nationale”.

La Nouvelle-Zélande passe ainsi à côté de 280 millions d’euros qui allaient être investis dans les infrastructures d’Auckland par la firme chinoise.

Huawei continue de clamer son indépendance face aux soupçons d’espionnage avec le gouvernement chinois, tandis que son fondateur Ren Zhengfei est un ancien ingénieur de l’armée chinoise.

 

le petit journal auckland

Lepetitjournal.com Auckland

Le média de référence sur la Nouvelle-Zélande : rejoignez la rédaction et devenez contributeur(s) Le Petit Journal Auckland - Écrivez-nous à auckland@lepetitjournal.com
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Auckland !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Nicolas Roger

Rédacteur en chef de l'édition Auckland.

À lire sur votre édition internationale