Lundi 25 octobre 2021
TEST: 2237

Il a créé une salle de fitness outdoor en Nouvelle-Zélande

Par Lara Saliège | Publié le 19/08/2021 à 10:52 | Mis à jour le 27/08/2021 à 18:03
Kevin PIchot regarder la caméra

Arrivé en PVT en 2014, Kevin Pichot (31 ans) est toujours resté dans son domaine de prédilection : le fitness. Après avoir travaillé plusieurs années chez Les Mills à Auckland, il se lance dans l'entrepreneuriat en rejoignant FAT en 2020, une entreprise de fitness en extérieur fondée deux ans plus tôt par son ancien partenaire Elliot de Lautour.

Bonjour Kevin, première question : c'est quoi FAT ?

FAT, qui signifie Fitness All Together, est ce qu’on appelle une « boutique bootcamp ». On souhaitait s’inspirer des « bootcamps américains » mais en alliant un côté « boutique » beaucoup plus glamour. On fait donc du fitness comme dans une salle de sport classique sauf que tout se fait en extérieur. On peut dire que FAT s'appuie sur 3 valeurs fortes : le fitness, la communauté et l'outdoor ! 

Comment et pourquoi as-tu eu l'envie de te lancer dans cette aventure ?

Après avoir travaillé plusieurs années chez Les Mills, j’ai décidé de rejoindre FAT en tant que co-owner en juillet 2020. J’ai toujours eu un côté un peu entrepreneur et j'avais l'envie de créer mon propre business jusqu'au jour où j’ai rencontré Elliot, mon futur et ancien associé, qui avait lui-même lancé FAT deux ans auparavant. On avait la même vision et moi cette expérience en plus que je pouvais lui apporter. On s'est donc associé très naturellement. 

 

 

À qui les cours s'adressent-t-ils ?

Notre but est d’inspirer les gens à bouger et à faire de l’exercice peu importe l’âge, le sexe ou l’état de santé... On propose aussi bien des cours à des personnes privées qu'à des entreprises. Si vous avez envie d’équipement de qualité, si vous aimez l’esprit communautaire, le sport et l'outdoor, alors FAT est fait pour vous !

Vous avez d'ailleurs lancé récemment une offre dédiée aux jeunes mamans... de quoi s'agit-il ?

Mums all Together c'est un programme réservé aux jeunes mamans entre 6 et 52 semaines post accouchement. Il s'agit de cours de pilate deux fois par semaine pour les aider à se remettre en forme. Il faut savoir qu'en Nouvelle-Zélande, aucune réhabilitation n'est proposée aux jeunes mamans. Et la petite particularité du cours, c'est qu’elles peuvent venir avec leurs bébés « BYOB = Bring your own baby ». Au-delà du côté « cute » on voulait vraiment rendre le cours abordable et facile d’accès donc permettre aux mamans de venir accompagnées était important.

 

 

Que ce soit avec le marathon d'Auckland ou en plein confinement, vous cherchez toujours à rester au plus proche de votre communauté...

Oui, étant donné la situation, on doit s'adapter en proposant par exemple un programme Homework en période de confinement avec une série de cours collectifs donnés en temps réel sur Zoom. Pour le marathon d'Auckland, on envoie gratuitement un programme sur-mesure pour celles et ceux qui souhaitent courir 11 km, 21 km ou 42 km.

 

lara redac web

Lara Saliège

Expatriée à Auckland depuis 2020, j'ai auparavant habité dans divers pays en Europe et aux États-Unis. Venant du secteur du tourisme, je suis passionnée par la culture et les voyages.
0 Commentaire (s) Réagir