Une exposition pour rendre hommage aux travailleurs de première ligne

Par Emile Brehant | Publié le 10/03/2021 à 10:52 | Mis à jour le 10/03/2021 à 11:18
Photo : La Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern, en compagnie de l'artiste Ruby Jones. (gauche à droite)
accor hotel mango communication exposition covid

Dans le cadre de la campagne « Merci » du groupe Mango Communications, en partenariat avec Accor Hotel, l’artiste kiwi Ruby Jones a vu son exposition arriver au centre d'accueil du Parlement néo-zélandais jusqu'en mai.

Il est rare que la campagne d’une grande enseigne se retrouve exposée au centre d’accueil du Parlement. Cette fois, une exception a été faite, pour la bonne cause. À l’occasion de leur campagne « Merci », les groupes Accor Hotel et Mango Communications se sont associés à l’artiste kiwi reconnue Ruby Jones, pour réaliser une série d’œuvres d’arts rendant hommage aux travailleurs de première ligne, exposés chaque jour au virus.

Avec son statut de partenaire important du gouvernement dans la fourniture d’installations d’isolement géré, le groupe Accor entend, grâce au travail de l’artiste Ruby Jones, retranscrire et capturer les émotions des travailleurs de première ligne, mais aussi des patients placés en isolement géré.

 

exposition Ruby Jones Parlement néo-zélandais covid-19

 

Trônent ainsi en ce moment même, dans le centre d’accueil du Parlement néo-zélandais, des œuvres d'art, des sculptures, de la poésie et des lettres de gratitude produites par des patients dans un isolement géré. Autant d’œuvres qui sont parvenus à attirer l'attention de Stuff et du New Zealand Herald, mais surtout celle de la première Ministre du pays, Jacinda Ardern, venu en personne voir l’exposition.

La directrice générale de Mango Communications Aotearoa, Claudia Macdonald, a tenu à féliciter le travail de Ruby Jones, et a rappelé l’importance de rendre hommage aux travailleurs de première ligne, dont les efforts se devaient d’être reconnus. « Nos employés de l'hôtel ont été confrontés à de nombreuses critiques, mais je peux affirmer, avec confiance, que lorsque nous reviendrons sur cette période dans 10 ans, nous conviendrons tous que sans eux, nous aurions eu de graves problèmes. Nous sommes fiers d'avoir contribué à reconnaître leurs efforts incroyables. » a ainsi déclaré Claudia Macdonald.

 

Emile Brehant Le Petit Journal Auckland

Emile Brehant

Étudiant en journalisme, je suis ravi de couvrir l’actualité néo-zélandaise pour nos expatriés français. Actuellement en France, j’espère pouvoir un jour venir voir de plus près ce pays à l’histoire et à la culture aussi passionnante qu’intrigante.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Auckland !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Nicolas Roger

Rédacteur en chef de l'édition Auckland.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale