Samedi 23 janvier 2021

Nouvelle-Zélande : 5 faits marquants sur l’America’s Cup

Par Felix Mouraille | Publié le 14/01/2021 à 09:46 | Mis à jour le 15/01/2021 à 00:13
Photo : Du 6 au 21 mars, la 36ème édition de l’America’s Cup est à Auckland
americas cup_0

Du 6 au 21 mars, la 36ème édition de l’America’s Cup se déroulera à Auckland. Les équipes en lice ont déjà débuté les grandes manoeuvres.  L’occasion de revenir sur 5 faits marquants de cette compétition.

1) La Naissance de l’America’s Cup

En 1848, l’orfèvre Gerrard fabrique un trophée en argent mais ce n’est pas encore la coupe de l’America’s Cup mais celle de la 100 Pounds Cup. Après une victoire d’un yacht américain, en 1957, la compétition est, finalement, renommée l’America’s Cup.

2) Le gagnant décide des lieux de la prochaine édition

Le vainqueur du match de l’América’s Cup a le droit de décider du futur emplacement de la prochaine compétition. Le pouvoir du gagnant ne s’arrête pas là, il choisit également les dates de la compétition, les règles et le type de bateau à utiliser 

En 2017, c’est l’Emirates Team New Zealand qui remporte l’America’s Cup. C’est pour ça que la 36ème édition de la compétition se déroule à Auckland

3) Le Néo-Zélandais Russell Coutts est le participant le plus titré

Le navigateur Sir Russell Coutts a remporté 5 fois l’America’s Cup. Dont 3 fois comme chef de bord, avec un score parfait de 14-0 sur l’eau (1995, 2000, 2003).

Par la suite, il est devenu PDG de l’équipe Oracle et il remporte le trophée à deux reprises (2010, 2013).

4) Il faut débourser une fortune pour être compétitif 

Déjà, pour participer à cette compétition, il faut pouvoir débourser 2 millions de dollars. Mais ce n’est qu’une infime partie des dépenses. Le coût de la gestion d’une équipe, le développement des infrastructures et de bateaux haut de gamme s’élève à une dizaine de millions de dollars.

En 2013, l’Oracle Team USA a dépensé environ 200 millions de dollars pour décrocher la victoire.

5) En 1997, la coupe est vandalisée

En Nouvelle-Zélande, un militant Māori a endommagé le trophée de l’America’s Cup en frappant le trophée avec une masse. Heureusement, Gerrard (créateur du trophée) l’a directement réparé.  

 

Felix

Felix Mouraille

Étudiant en école de journalisme à l’ISCPA Lyon. Je suis un grand passionné de sport, de géopolitique et d’histoire.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet