Le FernMark : vitrine du savoir-faire néo-zélandais à l'international

Par Emile Brehant | Publié le 04/02/2021 à 11:57 | Mis à jour le 04/02/2021 à 12:05
Photo : Jacinda Ardern, Première Ministre néo-zélandaise et Chef du gouvernement depuis 2017.
fernmark ardern jacinda

La Nouvelle-Zélande jouit dernièrement d’une belle réputation à l'étranger, qui concerne aussi bien la qualité de vie du pays que celle de ses produits. Pour jauger ce second paramètre et renforcer sa réputation internationale, le gouvernement néo-zélandais, a développé dans le cadre de son programme de croissance des entreprises, une licence marketing : le FernMark.

En 2019 et pour la troisième année consécutive, le magazine américain Forbes classait la Nouvelle-Zélande comme le 5ème pays le mieux réputé au monde malgré qu'il ne figure pas parmi les 50 nations les plus riches au monde selon son PIB. Une valeur qui peut toutefois rapidement grimper grâce aux exportations...

C’est en ce sens que le gouvernement néo-zélandais, dans le cadre de son programme de croissance des entreprises, visant à ce que les exportations du pays représentent 40% de son PIB d’ici 2025, a lancé le FernMark.

Littéralement « La Marque Fougère » (en référence au symbole nationale de la Fougère Argentée), n’est autre qu'une licence marketing gouvernementale à l’image des labels AOP ou AOC que vous aviez l’habitude de retrouver sur vos fromages français et européens. Plus qu’une licence, elle constitue une vitrine authentique du savoir-faire néo-zélandais. Elle aide les entrepreneurs à promouvoir plus solidement leur marque à l’étranger, où l’inscription « FernMark » permet la communication des origines des produits et services néo-zélandais.

Grâce à cette association gouvernementale, beaucoup d’entrepreneurs voient une valeur ajoutée se greffer à leur produit, qui jouit déjà de la solide réputation naturelle qui vient de la Nouvelle-Zélande. Une initiative gouvernementale donc largement approuvée par les entrepreneurs Kiwis comme Campbell Ginn, directeur des ventes et du développement pour la compagnie de pêche Port Nicholson Fisheries.

« Le FernMark signifie que vous faites partie de ce groupe de produits authentiques néo-zélandais sur le marché mondial. » se félicite Campbell Ginn, ajoutant que « la Nouvelle-Zélande est un pays magnifique et à la réputation d'eaux propres, peu polluées, une chose qui est comprise à la fois par l'acheteur et par le consommateur final ».

 

Sur le même sujet
Emile Brehant Le Petit Journal Auckland

Emile Brehant

Étudiant en journalisme, je suis ravi de couvrir l’actualité néo-zélandaise pour nos expatriés français. Actuellement en France, j’espère pouvoir un jour venir voir de plus près ce pays à l’histoire et à la culture aussi passionnante qu’intrigante.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Auckland !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Nicolas Roger

Rédacteur en chef de l'édition Auckland.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale