Jeudi 21 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Créer son entreprise en Nouvelle-Zélande : est-ce possible ?

Par New Zealand Services | Publié le 06/10/2019 à 23:46 | Mis à jour le 07/10/2019 à 03:16
Créer son entreprise en Nouvelle-Zélande

Saviez-vous que 28%* des expatriés français dans le monde se sont lancés dans l’aventure de l’entrepreneuriat ? Pour les français expatriés en Nouvelle-Zélande, nombreux sont ceux qui souhaitent exporter le savoir-faire « Made in France » au pays des kiwis et qui rêvent d’ouvrir un food truck de crêpes, un gîte, un café…

 

NZ Services

 

Mais qu’en est-il de la réalité ? Qui peut prétendre à l’entrepreneuriat en Nouvelle-Zélande ? Quelles sont les règles de l’immigration néo-zélandaise en matière de création de business ? New Zealand Services, partenaire du Petit Journal Auckland et facilitateur de tous les projets en Nouvelle-Zélande, lève le voile sur les possibilités d’entrepreneuriat au pays du long nuage blanc. 

Quels visas pour entreprendre ?

Première question à se poser lorsque l’on souhaite créer un business en Nouvelle-Zélande, sans le statut de résident : quel visa est adapté à ce projet ? En effet, plusieurs visas offrent aux français expatriés la possibilité d’entreprendre en Nouvelle-Zélande mais encore faut-il y être éligible et remplir les conditions spécifiques de l’immigration.

Le visa de travail partenaire

Pour les expatriés bénéficiant d’un « Partnership work visa », les possibilités de travail en Nouvelle-Zélande sont vastes ! Son détenteur bénéficie d’une grande liberté puisqu’il peut travailler pour n’importe quel employeur et entreprendre en toute liberté. La raison ? Ce visa est lié au visa de travail de son partenaire et ne dépend pas d’un employeur néo-zélandais. On appelle ce type de visa, un visa de travail « open ».

Êtes-vous éligible au visa partenaire ? Cliquez ici pour en savoir plus !

 

Le visa entrepreneur

Pour créer sa propre entreprise ou acheter une entreprise existante en Nouvelle-Zélande, lorsque l’on ne bénéficie pas d’un visa de travail dit « open », c’est le "visa entrepreneur" qui sera adapté à ce projet.

Attention cependant, les critères de ce visa sont très prohibitifs et seulement 5% des demandes sont approuvées par l'immigration.

  • Un minimum de $100 000 à investir
  • Avoir une expérience d’entrepreneuriat réussie et si possible dans le même secteur d’activité
  • Avoir un projet d’entreprise innovant et prometteur avec important potentiel d’exportation
  • Objectif : contribuer à la croissance du pays et à son rayonnement à l’international
  • Visa à point : obligation de totaliser 120 points sur l’échelle de l’immigration

Bien que très tendance chez les français, ces projets de création d’entreprise type crêperie, boulangerie, gîte en permaculture, etc. sont dans la réalité très compliqués à mettre en œuvre et peu d’entre eux seulement finissent par voir le jour. 

 

Une question sur la création d’entreprise ou sur tout autre projet en Nouvelle-Zélande ? Contactez notre partenaire New Zealand Services.

*Chiffre 2016. Source : www.capital.fr

 

New Zealand Services

New Zealand Services

New Zealand Services vous accompagne dans tous vos projets en Nouvelle-Zélande : investissements, immigration, études, séjours linguistiques, entrepreneuriat… Notre équipe vous conseille et vous guide à chaque étape pour que votre projet devienne réalité.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Bangkok Appercu
ÉVÉNEMENT

Le pape François débute une visite en Thaïlande et au Japon

Le pape François est arrivé mercredi en Thaïlande, première étape d'un voyage de sept jours en Asie durant lequel il se rendra également au Japon, une première en près de 40 ans.

Sur le même sujet