Coupe du Monde de rugby : la France en quête d’un premier titre en Nouvelle-Zélande

Par Charlène Bourlon | Publié le 07/10/2022 à 17:36 | Mis à jour le 10/10/2022 à 08:48
Photo : Le XV de France féminin tentera de finir première de sa poule © Rugby World Cup
Trois joueuses talentueuses de la france rugby team

Après un an d’attente causé par la pandémie, la Coupe du Monde de rugby féminine démarre aujourd'hui (cette nuit en France) !

 

Et c’est en Nouvelle-Zélande que la 9ème édition se tiendra du 8 octobre au 12 novembre soit 35 jours de compétition. Trois sites pour accueillir les rencontres : Eden Park (Auckland), Northland Events Centre (Whangarei) et Waitakere Stadium (Auckland).

12 nations se confronteront et parmi elles, les Black Ferns (tenantes du titres et 5 fois championnes en 6 coupes du monde), et la France considérée comme favorite, sera en quête d’un premier titre.

Les Bleues ouvriront la compétition avec le premier match face à l’Afrique du Sud ce samedi 8 octobre à 14h15 (3h15 heure française) suivies de la deuxième rencontre Fidji contre Angleterre et enfin le choc de cette première journée la Nouvelle-Zélande face à l’Australie.

Le XV de France féminin tentera de finir première de sa poule (Poule C : Afrique du Sud, Angleterre et Fidji) avec l’objectif d’atteindre les demi finales !

Pour cette 9ème édition, ce sera la 1ère fois que le stade Eden Park attirera autant de supporters pour un événement sportif féminin. Les fans seront au rendez-vous mais aussi la star internationale Rita Ora qui se produira sur scène à la fin du 2ème match opposant les Fidjil'Angleterre et à la la mi-temps du match Nouvelle-Zélande contre l’Australie.

La Coupe du monde féminine sera bien plus que cela puisqu’elle contribuera au développement du rugby féminin : “Aotearoa enverra un message fort au monde pour démontrer la place du rugby féminin sous les projecteurs” affirme Michelle Hooper, directrice du tournoi qui se réjouit de cet engouement.

Elle ajoute que cette coupe du monde en Nouvelle-Zélande est l’opportunité de créer l’histoire du rugby féminin et d’établir de nouveaux records afin d’élever le jeu féminin vers de nouveaux sommets et ce pour les générations à venir.

Le Petit Journal Auckland suivra pour vous cet événement avec Charlène Bourlon, journaliste sportive.

 

Charlène Bourlon

Charlène Bourlon

Journaliste sportive, passée par Eurosport. Spécialiste et passionnée de rugby, Charlène se lance le défi de devenir journaliste freelance en Nouvelle-Zélande. Avec sa plume, elle partage ses rencontres, ses découvertes au pays des kiwis.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Auckland !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Nicolas Roger

Rédacteur en chef de l'édition Auckland.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale