Vendredi 14 mai 2021
Auckland
Auckland

Accord écologique entre la France et la Communauté du Pacifique

Par Emile Brehant | Publié le 02/02/2021 à 11:35 | Mis à jour le 02/02/2021 à 11:41
Photo : Jean-Yves Le Drian, Ministre de l'Europe et des Affaires étrangères depuis 2017.
france pacific treaty

Ce 28 janvier 2021, la France et la Communauté du Pacifique ont ratifié un accord de partenariat pour la période 2021-2024, pour une coopération sur les questions environnementales de la région.

Notre ministre français de l'Europe et des Affaires étrangères M. Jean-Yves Le Drian a signé le 28 janvier dernier un accord de partenariat avec M. Stuart Minchin, directeur général de la Communauté du Pacifique (CPS). Il s’inscrit dans la volonté de la France d’agir sur les problématiques environnementales qui entourent la région.

L’accord se construit autour de quatre préoccupations principales, à savoir la santé publique, le changement climatique, l'océan et la gestion durable des ressources naturelles.

Dans un communiqué, le gouvernement indique que la France « réaffirme son engagement à continuer à travailler aux côtés des pays et des parties prenantes du Pacifique pour relever les défis de la région, conformément à sa stratégie indo-pacifique »

La France est représentée dans la région par l’Agence Française de Développement (AFD), qui a déjà entrepris des actions pour l'adaptation au changement climatique et la protection de la biodiversité dans le Pacifique, avec un budget à hauteur de 35 millions d'euros.

Ce nouvel accord entre la France et la Communauté du Pacifique renforce donc un peu plus les liens établis entre les deux parties. Des liens déjà solides puisque les trois territoires français du Pacifique de la Polynésie française, de la Nouvelle-Calédonie et de Wallis et Futuna sont des membres à part entière de la CPS.

 

Emile Brehant Le Petit Journal Auckland

Emile Brehant

Étudiant en journalisme, je suis ravi de couvrir l’actualité néo-zélandaise pour nos expatriés français. Actuellement en France, j’espère pouvoir un jour venir voir de plus près ce pays à l’histoire et à la culture aussi passionnante qu’intrigante.
0 Commentaire (s)Réagir